in

ITALIE: Un jeune congolais de 21 ans mort à la gare Tiburtina de Rome

La victime aurait poignardé et désarmé un garde de sécurité: puis il se serait flingué. Ainsi est mort un jeune congolais de 21 ans. C’est arrivé dans le tunnel du metro B. L’agent de sécurité secouru a été admis à l’hôpital dans un état grave.

 

La victime a blessé un garde de sécurité avec un couteau, l’a désarmé et a ensuite s’est tiré une balle dans la tête avec l’arme volée, devant la foule de ceux qui attendaient le métro. C’est ainsi qu’est mort un congolais de 21 ans est, mort dans l’après-midi du 26 septembre, à la gare Tiburtina de Rome.

Les faits sont advenus vers 17h00 dans le tunnel du métro “B”. Le garde de sécurité, M.P., romain de 58 ans, qui prete service à l’aéroport de la capitale, a été secouru et transporté à l’hôpital Umberto I, où il est admis. L’homme, un employé de la compagnie Urbe, aurait reçu deux coups de couteau au cou.

Les raisons qui ont poussé le jeune congolais à ce geste de folie sont inconnues. Selon une première reconstitution, le garde de sécurité a été approché par l’agresseur qui, avec un couteau, l’a frappé. Puis il a sorti l’arme de son étui et l’a pointée sur sa tête, se suicidant.

Sur place, outre le personnel médical, sont également intervenus les militaires de l’armée, les agents de la police d’Etat et l’équipe des scientifiques. La zone théatre de la tragédie a été temporairement bouclée pendant que les enquêteurs acquisissaient les images des caméras de surveillance pour comprendre la dynamique des événements.

Entre-temps, la DIGOS (Division des Enquêtes Générales et des Opérations Spéciales) a exclu l’exclusion  la piste terroriste.

Le garde M.P., malgré le choc et la blessure au cou, est vigilant et, d’après ce qu’on apprend, est hors de danger de mort. 

Comments

Lascia un commento

Il tuo indirizzo email non sarà pubblicato. I campi obbligatori sono contrassegnati *

Loading…

Comments

comments

ITALIE: Numérisés les documents de voyage de réfugiés et apatrides

ITALIE: En cas de démission, le travailleur a-t-il droit à l’indemnité de chômage?