in

ITALIE: Numérisés les documents de voyage de réfugiés et apatrides

Les documents de voyage sont numérisés et plus chers. Ils servent aux réfugiés, apatrides et étrangers sans passeport. Le prix fixé par le Ministère de l’économie est 35 euros + IVA (TVA).

 

Pour les réfugiés et les apatrides, mais quelques fois aussi pour les étrangers qui vivent en Italie, il est impossible de se faire délivrer un passeport par les autorités des pays d’origine. Dans ces cas, la loi italienne prévoit que leur soit quand même délivré un document pour circuler même hors de l’Italie.

Jusque-là, c’étaient des livrets gris ou verts, mais les normes européennes ont obligé l’Italie à rendre ce document plus sûr, difficilement falsifiable.

Ainsi a donc débuté le “nouveau document de voyage électronique pour apatrides, réfugiés et étrangers”, qui entre autres, mémorisera dans un chip les photos et les empreintes digitales des titulaires.

Le saut de qualité ne pèse pas sur les caisses de l’Etat mais sur les poches du demandeur d’asile.

Pour le prix, les réfugiés, apatrides et étrangers payeront 34,20 euros + IVA (TVA) pour les coûts de production, fourniture, personnalisation et diffusion des nouveaux documents de voyage.

N.B.: À cette somme de 34,20 euros, s’ajoutent aussi 0,50 euros sans IVA (sans TVA) pour le service des Postes italiennes.

Pour le paiement, on utilisera un bulletin postal au nom du Ministère de l’Intérieur. 

Stranieri in Italia

Comments

Lascia un commento

Il tuo indirizzo email non sarà pubblicato. I campi obbligatori sono contrassegnati *

Loading…

Comments

comments

ITALIE – J’ai un permis de conduire étranger: puis-je l’utiliser?

ITALIE: Un jeune congolais de 21 ans mort à la gare Tiburtina de Rome