in

ITALIE – Homélie anti-migrants d’un curé à Sora: l’Évêque le dément

Stop de Mgr Gerardo Antonazzo après la choquante homélie du curé, à l’occasion des festivités de San Rocco, avec des phrases au gout plutôt douteux.

 

Des choix personnels douteux: nous réaffirmons notre engagement, ensemble avec Caritas, pour l’accueil des migrants“, ainsi l’Evêque de Sora (Frosinone), Mgr Gerardo Antonazzo, a clairement démenti son curé de la ville qui, à l’occasion des célébrations de San Rocco, s’était aventuré dans une choquante homélie anti-migrants avec des anathèmes du type: “Mais quelles persécutions, celles qui viennent avec des chaînes en or et des téléphones portables”. Un sermon, durant les jours du drame du navire de l’ONG Open Arms, proférée dans la place publique par Donato Piacentini, que certains ont meme applaudi tandis que d’autres le sifflaient et se sont éloignés, perplexes. Tout est a abouti sur le net, suscitant une farouche controverse. 

Quelques heures plus tard, est intervenu le diocèse de la petite ville du Frusinate qui, par une note officielle, s’est immédiatement distancé de son curé, tandis que l’évêque, son supérieur, dans un sermon successif, a souligné que “l’une des pierres angulaires fondamentales de la vie de Saint Rocco était précisément le choix évangélique du “les autres d’abord, pour l’amour du Christ pauvre et souffrant“, confirmant donc l’engagement chrétien: “Le témoignage de Saint Rocco encourage encore plus le travail de notre Eglise, Cet accueil s’adresse en particulier aux immigrés venus sur notre territoire, en parfaite collaboration avec la Préfecture de Frosinone, avec les institutions civiles locales, avec les associations bénévoles engagées dans le processus d’intégration, en particulier par le biais de Caritas, toujours engagée dans l’accueil et le service affectueux des formes anciennes et nouvelles de pauvreté.  C’est le choix pastoral qui ne peut changer parce que le chrétien obéit à l’Évangile de la charité à tous, sans distinction ni exclusion“, affirme la note épiscopale.

ITALIE – Indemnité de chômage (NASPI): quand en perd-on le droit?

ITALIE – Navire ONG Open Arms: nouvel appel du Premier ministre Giuseppe Conte à Matteo Salvini: la réplique