in

ITALIE – Grand succès de la manifestation intitulée “Legge di cittadinanza – Marcia dei Diritti” (Loi de la nationalité – Les Droits en Marche)” au Parlement à Rome

Jeudi 9 mai, succès de la manifestation “Legge di cittadinanza – Marcia dei Diritti (Loi de la citoyenneté – Les Droits en Marche), qui s’est déroulée à Piazza Montecitorio, devant le Parlement, avec un sit-in qui a réuni de nombreuses associations et collectifs, déterminés à descendre dans la rue pour une Italie plus démocratique, notamment en ce qui concerne le droit de la nationalité: un thème qui a fait l’objet de débats pendant des années mais ne satisfait pas encore pleinement en raison des lacunes de son application.

 

Cette manifestation relance donc une bataille, celle de la nationalité pour les jeunes nés et/ou élevés en Italie: une bataille qui, malgré l’alternance des gouvernements de toutes les sensibilités politiques, est encore inachevée. 

Le sit-in qui s’est tenu à l’endroit le plus symbolique du corps législatif, et qui devrait être suivie partout ailleurs de manifestations de ce type, a donné des signes positifs de la volonté de focaliser un problème auquel l’Italie doit apporter une solution pratique et satisfaisante, pour se mettre au pas des grandes nations démocratiques.

Il est important de continuer à envoyer des messages décisifs et convaincus à la classe législative de ce pays, afin d’améliorer le statut des enfants nés et/ou élevés en Italie et qui, s’ils sont d’un coté, “italiens” à de nombreux égards, ne sont législativement pas italiens en aucune façon.

C’est une conquête qui ne peut être réalisée qu’avec les efforts communs de tous les citoyens, italiens et étrangers, pour un objectif de civilisation, comme en témoigne l’appel renouvelé que Stephen Ogongo, fondateur du mouvement Dear Italy, lance souvent aux parlementaires: “Chers Honorables, ayez le courage d’approuver au cours de cette législature une loi de nationalité NOUVELLE et JUSTE. Faites-le pour rendre justice aux enfants nés et/ou élevés ici. Ayez le courage d’aller contre de l’opinion publique pour adopter cette loi pour le bien du pays. C’est la bonne chose à faire. Mettez de côté vos différences idéologiques et politiques pour donner au pays une loi qui reconnaît le fait que ces enfants et ces jeunes sont déjà italiens et ne devraient pas continuer à se sentir étrangers chez eux. Faites cette réforme pour leur permettre de participer activement dans tous les domaines de la vie sociale, culturelle, politique, professionnelle, etc.”  

Et d’avertir en conclusion: “Nous sommes nombreux à vouloir cette réforme, nous sommes engagés et déterminés à poursuivre cette bataille et nous ne nous arrêterons pas“. 

Milton Kwami

ASILE EN FRANCE (7) – Procédure normale et procédure accélérée

ASILE EN FRANCE (8) – L’examen par la Cour Nationale du Droit d’Asile (CNDA)