in , ,

COUS COUS FEST (ITALIE) – Le meilleur couscous du monde est celui de la chef sénégalaise Marème Cissé

Le Sénégal est le Champion du Monde de Couscous 2019! La chef sénégalaise a également reçu le prix de la meilleure présentation. L’Italie reçoit le prix du jury populaire et les Etats-Unis le prix du goût et du bien-être. 

 

Le couscous du Sénégal est le meilleur au monde. La 22ème édition du Championnat du Monde du Couscous a en effet été remportée par la délégation sénégalaise. A en effet triomphé la Chef Mareme Cisse, originaire de Dakar mais depuis 15 ans propriétaire d’un restaurant dans le centre historique d’Agrigento. La finale a eu lieu à San Vito Lo Capo, à Trapani, dans le cadre de l’événement “Cous cous fest”. La chef sénégalaise a battu les délégations italienne et américaine. 

Le Sénégal est le vainqueur du Championnat du Monde de Couscous, la seule compétition internationale qui rassemble, de manière pacifique, des pays de 4 continents: Afrique, Europe, Amérique et Asie, dont la Palestine et Israël. 

Le Championnat du Monde est le moment central du Couscous Fest, le festival international de l’intégration culturelle, organisé par l’agence de communication Feedback de Palerme, en partenariat avec la Commune de San Vito Lo Capo, dont la 22ème édition s’est déroulée cette année. 

La recette de Mareme Cisse, sénégalaise de Dakar, qui travaille au restaurant Ginger People&Food de la coopérative sociale Al Karub (Agrigento), en compétition avec son fils aîné, Falilou Diouf, dont sa recette tire son nom (Couscous de Falilou), a été la plus appréciée par le jury technique, parmi celles d’Israël, d’Italie, du Maroc, de Palestine, des Etats-Unis, de Tunisie et l’équipe du HCNUR (Haut Commissaire des Nations unies pour les Réfugiés). 

La recette de Mareme Cisse, un couscous au tartare de légumes, mangue et pieuvre iohos, mariné et bouilli selon la tradition, servi sur une crème de carottes et de gingembre aux herbes et épices de Salamba, a convaincu le jury technique présidé par Enzo et Paolo Vizzari, experts en cuisine et composé de 11 journalistes, chefs et bloggers. 

Marème Cisse est très engagée, avec la coopérative Al Karub, en faveur de l’emploi des femmes et des jeunes étrangers réfugiés ou en situation de fragilité sociale. La cuisine qu’elle propose revisite la tradition de l’Afrique de l’Ouest et de la Sicile, dans un mélange de cultures et de saveurs très attractif, selon un proverbe sicilien ancien qui dit que “‘une tavula est trazzera” (la table est une route qui unit). «C’est l’esprit qui anime mon travail, consciente de la nécessité de construire une société multiculturelle, colorée et ouverte sur l’avenir», dit Marème. 

Le Sénégal a également reçu le prix de la meilleure présentation du plat, offert par la chaine des supermarchés CONAD et remis par Giovanni Anania, responsable marketing de CONAD Sicile. 

«Les couleurs du couscous, de la pieuvre et des légumes hachés, distinctes et juxtaposées sans être confondues rendent la petite “nature morte” représentée dans le plat que la cuisinière Mareme Cisse a dédié à son fils Falilou élégant et attrayant pour le palais», dit la motivation du jury technique. 

Le Cous Cous Fest a attiré des milliers de personnes dans la ville de Trapani avec un programme de 10 jours qui a vu plus de 40 shows culinaires avec les principaux protagonistes de la cuisine italienne, Andy Luotto, Giorgione, Chiara Maci, Filippo La Mantia et Sergio Barzetti, des cours de cuisine, dégustations et concerts par de grands artistes de musique italienne comme Noemi, Boomdabash et Mahmood. 

Cinquante journalistes ont été accrédités cette année, notamment les médias italiens Studio Aperto, Eat Parade, La Vita in diretta, Tg3 Rai Regione, Mediterraneo, La Stampa, Gambero Rosso, Il Sole 24ore, mais aussi internationaux tels que la tv française M6 et deux productions canadiennes.

Comments

Lascia un commento

Il tuo indirizzo email non sarà pubblicato. I campi obbligatori sono contrassegnati *

Loading…

Comments

comments

Arythmie cardiaque: qu’est-ce que c’est, les symptômes, les causes

ITALIE – Si je quitte l’Italie pour un bout de temps, on me retire la “carte de séjour”?