in

ISLAMOPHOBIE: La Lega si “slega” da Borghezio!

Trois mois “out” pour avoir soutenu les idées anti-islamiques du killer d’Oslo et Utoya.

Le Conseil Fédéral de la Lega Nord a suspendu le parlementaire européen Mario Borghezio pour ses déclarations, faites après le massacre en Norvège. La suspension durera 3 mois et comportera également la perte de la charge de Président de la La Lega au Piemonte.

 

Dans une interview à “Radio 24”, Borghezio avait défini “certainement partageables” et “bonnes et dans certains cas excellentes” les idées qui omt poussé Anders Behring Breivik à tuer 76 personnes à Oslo et Utoya.

L’opposition à l’Islam, l’accusation faite à l’Europe pour s’etre rendue encore avant meme de combattre ce processus d’islamisation, sont des choses que beaucoup pensent” a expliqué le léghiste.

 

Ses propos ont suscité une dure réaction des oppositions mais aussi des condammantions dans les rangs du centre-droite, comme celle du Ministre des Affaires Etrangères Franco Frattini ou des compagnons de parti, Roberto Maroni, Roberto Calderoli et Reguzzoni (Speroni est au contraire rangé à ses côtés).

La procure de Milano a ouvert une enquête et des milliers d’adhésions sont arrivées autant à la pétition populaire au Parlement Européen (promue par le mouvement “Articolo 21” et par le journal “Il Futurista”) demandant ses démissions qu’à la page Facebook invoquant son arrestation.

 

Mario Borghezio s’est défendu parlant d’une mauvaise interprétation et d’une manipulation de ses mots.

Il s’est rendu à l’ambassade de Norvège.

J’ai saisi l’occasion pour souligner mon amertume et formuler mes excuses pour les conséquences que mes paroles ont pu avoir sur les familles des victimes  delle vittime vu qu’elles ont été mal interprétées“, a-t-il expliqué.

 

Elvio Pasca

AFRIQUE – USA: Quatre chefs d’Etat africains invités à la Maison Blanche

CÔTE D’IVOIRE: Amnesty International dénonce un climat de peur dans l’Ouest