in

IMMIGRATION EN ITALIE: Aide au retour volontaire au pays

Retour sans détour? 

Pour les sans-papiers qui retournent volontairement dans leur pays, à travers ce canal, aucune interdiction de séjour en Italie. Les éclaircissements du Ministère de l’Intérieur.

altPas besoin d’une expulsion pour avoir accès aux programmes d’aide au retour, c’est-à-dire la possibilité de retourner au pays avec une petite aide financière de l’État italien. Et pour les sans-papiers qui rentrent dans leurs pays à travers ce canal, pas d’interdiction de séjour en Italie.

C’est l’orientation de la Direction Immigration et de la Police de frontière du Ministère de l’Intérieur, en réponse à une sollicitation de la Questura de Milano.
La position n’est toutefois pas définitive, du moment qu’on attend l’avis de la Direction des Services Civils et de l’Asile.

La circulaire rappelle que pour les étrangers admis dans les programmes d’aide au retour, sont suspendus les refoulements, les expulsion ou les expulsions (foglio di via).

Il est souligné que la Loi de l’Immigration ne fait aucune référence aux règles relatives à l’expulsion et ne subordonne pas l’accès aux d’aide au retour à une expulsion préalable du Préfet.

En somme, la loi veut «encourager l’exode volontaire des sans-papiers en Italie” et l’aide au retour est l’un des instruments pour atteindre cet objectif.
Pour la même raison, aucune expulsion ni d’interdiction de séjour pour les sans-papiers pincés par la Police alors qu’ils cherchait à quitter l’Italie. 

SENEGAL: Le rappeur Book’s auteur du meilleur tube de l’année

MADAGASCAR: L’élection présidentielle reportée au mois de juillet