in

IMMIGRATION: Agenda européen pour l’intégration

Education, langue, droits de vote, les points essentiels.  
Cecilia Malmström (Commissaire européen aux Affaires intérieures): “Les immigrants bien intégrés sont une ressource, ils enrichissent notre société du point de vue culturel et économique. Ils doivent pouvoir participer pleinement à leurs nouvelles communautés Jusqu’ici, peu de succès”.

Stop à la discrimination! Oui à la reconnaissance des titres d’études et des qualifications, à la formation linguistique et professionnelle, au droit de vote. Voici certaines des priorités fixées par la Commission Européenne, qui a adopté un “Agenda pour l’intégration des ressortissants des pays tierces” afin d’améliorer les bénéfices économiques, sociaux et culturels des migrants en Europe.
L’agenda met l’accent sur la pleine participation des migrants à tous les aspects de la vie collective et souligne le rôle déterminant des autorités locales.

Pour l’intégration réussie des migrants devraient avoir la possibilité de participer pleinement à leurs nouvelles communautés. Apprenez la langue du pays hôte, ont accès à l’emploi et l’éducation et ont la capacité d’auto-entretenue facteurs socio-économiques sont fondamentales intégration réussie“, a déclaré Cecilia Malmström, selon laquelle jusqu’ici, «l’intégration des migrants en Europe a eu peu de succès. Chacun de nous doit faire plus: dans l’intérêt des gens qui viennent ici, mais aussi en raison du fait que les migrants sont bien intégrés ressources pour l’UE, car elle enrichit nos sociétés en termes d’culturel et économique“.

La Commission estime qu’assurer aux migrants les mêmes droits et responsabilités que les citoyens UE est un élément central du processus d’intégration. La discrimination et la non reconnaissance de l’instruction et de l’expérience acquises hors de l’Union Européenne (UE), sont des obstacles qui exposent les migrants au risque de chômage, sous-emploi et exploitation.

L’integrazione deve iniziare nei luoghi in cui le persone si incontrano ogni giorno (posto di lavoro, scuola, spazi pubblici, ecc.). Le misure volte a rafforzare la partecipazione democratica potrebbero comprendere la formazione e il mentoring, l’agevolazione del voto dei migranti in occasione delle elezioni comunali, la creazione di organismi consultivi locali, regionali e nazionali o anche la promozione dell’imprenditorialità, della creatività e dell’innovazione.

L’intégration doit commencer dans les endroits où les gens se rencontrent tous les jours (travail, école, espaces publics, etc.).
Les mesures visant à renforcer la participation démocratique pourrait inclure: 
■ la formation et le mentorat; 
■ la facilitation du vote des immigrés aux élections locales; 
■ la création d’organes consultatifs au niveau local, régional et national; 
■ la promotion de l’entrepreneuriat, de la créativité et de l’innovation.

Les compétences linguistiques ouvrient les portes à de meilleures possibilités d’emploi, promeuvent les relations sociales et garantissent  l’indépendance des migrants.
Ceci est particulièrement important pour les femmes immigrées qui, autrement, peuvent se trouver relativement isolées.
L’Agenda pour l’intégration européenne souligne que la formation de la langue et les programmes d’accueil devrait être financièrement et géographiquement accessibles.

Il processo di integrazione richiede inoltre una stretta collaborazione tra i governi nazionali, che rimangono responsabili della definizione delle loro politiche di integrazione, e le autorità locali o regionali e gli attori non statali, che spesso sono competenti per l’attuazione concreta delle misure di integrazione. L’UE sostiene tali misure attraverso i suoi strumenti, e i prossimi finanziamenti dell’UE potrebbero riguardare in modo più specifico la promozione dell’integrazione a livello locale

Le processus d’intégration nécessite également d’une étroite collaboration entre les gouvernements nationaux, qui restent les responsables de la définition de leurs politiques d’intégration, et les autorités locales ou régionales et les acteurs non-étatiques, qui sont souvent responsables de la mise en œuvre pratique des mesures d’intégration.
L’Union Européenne soutient de telles mesures à travers ses instruments, et ses prochains financements pourraient concerner plus spécifiquement la promotion de l’intégration au niveau local. 

Elvio Pasca

 

CRISE LIBYENNE: Ça casse à Caracas!

LIBYE: Les rebelles du CNT ont un nouveau chef d’état-major