in

IMMIGRATION: 500.000 sans-papiers, mais chiffres en diminution

Immigration en ration?

En 10 ans, le nombre des immigrés illégaux a baissé de moitié à cause des nouvelles lois et en raison de la crise économique. Entrées régulières  surtout pour raison de famille et travail.

Selon le 4ème rapport du Réseau européen des migrations, intitulé «Canaux migratoires, Visas et lux illégaux“, l’immigration illégale a baissé et est estimée à environ 10% des près de 5 millions d’étrangers légalement présents en Italie. Et cela est dû aux récentes nouvelles lois et à l’impact de la crise.

Réalisé par le ministère de l’Intérieur en collaboration avec IDOS (Dossier Statistique Immigration), le rapport estime à 500.000 étrangers illégaux, la moitié du nombre hypotisé en 2001. En outre de 2001 à 2010, il y a également eu une chute des:

■ refoulements aux frontières (de 30.000 à 4000);

■ expulsions (de 90.000 à 47000). 
Il reste toutefois à approfondir le passage de la régularité à l’irrégularité, et, en particulier, dans quelle mesure les possesseurs des plus de 600.000 permis de séjour pour motif de travail et de famille (valables jusqu’au 31 Décembre 2009 et non plus renouvelés après un an, en raison de la crise économique actuelle) sont restés en Italie au lieu de ratourner dans leur pays“, souligne le rapport qui analyse également sur les entrées légales.

En 2010, les ambassades italiennes dans le monde ont délivré 218.000 visas de la durée supérieure à 3 mois, contre 186.000 en 2001.

La typologie des motifs de ces visas est la suivante:

■ familles (42%);

■ travail (32%);

■ études (17%).

Le rapport rappelle toutefois que «l’obtention du visa ne préserve pas du risque de devenie illégal parce que la présence illégale est due, dans la plupart des cas, pas à l’entrée en Italie sans autorisation, mais au contraire au fait qu’on y reste au-delà du délai consenti, (overstayind: débordement de séjour).

 

MALI: Les mutins peinent-ils à trouver des soutiens?

FABRICE MUAMBA: Il était “mort” pendant 78 minutes!!!