in

GABON: Grand prix “Président Omar Bongo” à Fortuné Conene pour «Tentation du plagiat»

Prix reçu des mains du Président du PDG, Ali Bongo Ondimba.

Le premier prix du concours de littérature initié par le Parti Démocratique Gabonais (PDG), en collaboration avec l’Union des Ecrivains du Gabon (UDEG), a été décerné, lundi 12 mars 2012 (date du 44ème anniversaire du parti au pouvoir) à Fortuné Conene, pour son oeuvre intitulé la «Tentation du plagiat».

 

Les deux autres prix (Georges Rawiri et Léon Augé), sont revenus respectivement à Lucie Osseni et Péguy Oleley. Le Président de l’Assemblée Nationale, l’Honorable Guy Nzouba Ndama et la Présidente du Sénat, la Vénérable Rose Francine Rogombé se sont chargés de les remettre leurs prix.

Trois écrivains en herbe ont également été récompensés pour leurs efforts en littérature. Il s’agit dans l’ordre de Roy Ochtica, Célestin Efoumou Mengué et Dieudonné Nfoulou Nkala.

«Cette catégorie de prix vise à encourager les gens à écrire», selon Sylvie Ntsame, présidente de l’Union des Ecrivains du Gabon (UDEG).

Trois thèmes axés sur: «Le Quid de l’Unité Nationale: l’impact du repli identitaire», «Majorité parlementaire et politique de développement à travers l’émergence» et «Quel rôle pour la femme gabonaise dans la notion d’émergence?», ont constitué le schéma directeur de ce concours ouvert aux hommes et femmes de lettres gabonais confirmés et ayant publié au moins une oeuvre.

Les candidats se sont appuyés sur l’un des genres littéraires que sont: le roman, la poésie, le théâtre et la nouvelle. L’oeuvre devait compter au moins 10 pages et publiée en 5 exemplaires.

Le but principal est d’amener les hommes et femmes de lettres gabonais à commenter et analyser certains sujets clés de la société gabonaise.

Outre la remise de prix, le PDG a honoré certains de ses cadres et militants. Ainsi, deux d’entre eux, Joséphine Nkama Dabany (Patience Dabady) et Michel Essongué ont été honorés de la médaille d’or.

Un autre prix, celui de l’ «Unité Nationale», a été attribué aux supporters des panthères pour récompenser leur forte mobilisation observée lors de la fête du football africain (CAN Orange 2012).

Cette année, la cerise sur le gâteau a été la remise du prix d’encouragement à Frederick Meyo Bibang pour son abnégation envers l’éducation des jeunes gabonais à travers de nombreux oeuvres.

 

COTE D’IVOIRE: Guillaume Soro porté à la tête de l’Assemblée Nationale

EGYPTE: Championnat 2011/2012 annulé!