in

FLUX: Feu vert des demandes pour 35.000 saisonniers

Saison à saisir!

Le Décret des flux est dans la Gazette Officielle. Embauches via web, sur le site du Ministère de l’Intérieur. Voici qui peut entrer.

Ce venerdì 20 avril, démarrent les embauches des 35.000 saisonniers extracommunautaires qui pourront venir en Italie pour travailler dans les secteurs agricole et touristique hotelier.

Le décret autorisant les flux de 35 000 nouvelles entrées est publié aujourd’hui dans la Gazette Officielle. Ce qui signifie que, depuis 8h00, les employeurs (seuls ou avec l’aide des associations professionnelles et des consultants du travail) peuvent présenter les demandes via Internet.

Tout se fait à travers le site nullaostalavoro.interno.it, qui permet de préparer la demande pour ensuite la lancer au moment opportun.

Il suffit de:

■ s’enregistrer;

■ remplir le formulaire C Richiesta di nulla osta al lavoro subordinato stagionale” (Demande d’autorisation de travail salarié saisonnier);

sauver;

■ et lancer immédiatement ou après quand on veut.

REMARQUE: Le décret des flux autorise l’entrée en Italie d’un maximum de 35.000 travailleurs saisonniers ressortissants des pays suivants: Albanie, Algérie, Bangladesh, Bosnie-Herzégovine, Croatie, Égypte, Gambie, Ghana, Inde, Kosovo, Macédoine, Maroc , Moldavie, Monténégro, Niger, Nigéria, Pakistan, Philippines, Sénégal, Serbie, Sri Lanka, Ukraine, Tunisie.

RAPPEL: Ceux qui ont déjà travaillé, l’année dernière, comme saisonniers, peuvent entrer à nouveau, indépendamment de leur nationalité.

Les 35.000 incluent également les étrangers qui ont déjà travaillé en Italie pendant deux années consécutives et pour lesquelles les entreprises présenteront une demande de “nulla osta” (autorisation de travail) pluriennal. Cela permettra aux travailleurs d’arriver en Italie, dans les prochaines années, avec une procédure beaucoup plus simplifiée, «sur appel», sans attendre la publication du Décret des flux dans la Gazette Officielle.

FRANÇAFRIQUE: Les immigrés africains, un bon business pour la France?

ORGANISATION DE LA CONFÉRENCE ISLAMIQUE: Un programme d’information spécifique à l’Afrique