in

FLUX 2015: Feu vert à 13.000 entrées de travailleurs saisonniers

Jamais les flux saisonniers n’ont démarré si tard! 

L’Italie rouvre les battants aux travailleurs saisonniers extraUE (extracommunautaires), main d’œuvre “temporaire” certes, mais indispensable à l’agriculture et au tourisme hôtelier de l’Italie.

alt

Feu vert à 13.000 travailleurs des pays suivants: Albanie, Algérie, Bosnie-Herzégovine, Corée du Sud, Egypte, Macédoine, Philippines, Gambie, Ghana, Japon, Inde, Kosovo, Maroc, Maurice,  Moldave, Monténégro, Niger, Nigeria, Pakistan, Sénégal, Serbie, Sri Lanka, Ukraine, Tunisie.

IMPORTANT: Indépendamment de leur nationalité, peuvent venir aussi les travailleurs qui ont déjà été en Italie, les années passées.

Le décret réserve en effet 1.500 entrées aux travailleurs saisonniers qui, au passé, sont déjà entrés en Italie pour au moins deux années consécutives.

Les employeurs pourront demander des “nulla osta” (autorisation de travail) pluriannuels, de sorte à pouvoir les faire venir, les prochaines années, sans attendre le décrets de flux.

Comme chaque année, les 13.000 quotas seront distribués dans les provinces, selon besoin.

Entre-temps, les ministères de l’Intérieur et du Travail ont publié une circulaire conjointe où est décrivant le contenu du décret des flux saisonniers 2015 et expliquant la procédure pour la présentation et le traitement des demandes.

Tout se fait via Internet, sur le  site du ministère de l’Intérieur: https://nullaostalavoro.dlci.interno.it 

RAPPEL: On peut se faire aider par les patronats ou les associations de catégorie.

Stranieriinitalia.it

 

 

SÉNÉGAL: Réactions politiques à l’envoi de 2100 militaires sénégalais en Arabie Saoudite

TROPHÉES DES MAIRIES AFRICAINES: Accra, Kinondoni et Praia primés!