in

ELECTIONS NAMIBIENNES: Hage Geingop (Swapo Party) vainqueur de la présidentielle

Victoire annoncée!  

Le parti au pouvoir en Namibie a remporté avec un score écrasant aux élections présidentielle et législatives, selon les résultats officiels annoncés par la commission électorale. L’actuel Premier ministre Hage Geingop a été élu président avec 87% des voix.

alt

La victoire du parti au pouvoir en Namibie depuis son indépendance en 1990 est écrasante à la présidentielle comme aux législatives. Hague Geinguop, actuel Premier ministre, est élu président avec 87% des voix. La Swapo, son parti, récolte plus de 80% des suffrages et s’adjuge 78 des 96 sièges de l’Assemblée.

Pour la première fois, la Namibie inaugurait un scrutin entièrement électronique. Une première en Afrique avec une participation de 72 % selon la commission électorale. «C’est Dieu qui a voulu que le peuple de Namibie se mobilise si massivement et me choisisse pour diriger», a réagi le président, élu à 73 ans.

Hague Geinguop avait été Premier ministre de 1990 à 2002, puis en 2012, après une traversée du désert. Membre de toujours de la Swapo, l’ancienne guérilla devenue parti de gouvernement en 1990, il était son représentant pendant ses années d’exil au Botswana et aux Etats-Unis avant l’indépendance. Parti de la lutte anticoloniale et antiapartheid, la Swapo a gagné toutes les élections depuis 1990.Hage Geingop, le candidat de la Swapo, le parti au pouvoir depuis l’indépendance en 1990, a remporté l’élection présidentielle en Namibie avec 87% de voix, selon les résultats de la commission électorale rendus publics lundi 2 décembre.

Dans son discours à la nation après l’annonce de sa victoire, le nouveau président qui va succéder à Hifikepunye Pohamba qui vient de réaliser deux mandats de cinq ans à la tête du pays, a déclaré qu’il sera le candidat de tous les Namibiens. « Maintenant que la campagne est terminée, nous devons nous tenir la main. Je serai le président de tous les Namibiens. J’ai toujours dit qu’aucun Namibien ne doit se sentir exclu. Et c’est ce que je vais essayer de mettre en pratique et de réaliser » a précisé Hage Geingop.

Les chiffres publiés sur le site de la commission électorale annoncent que le candidat de la Democratic Turnhalle Alliance, McHenry Venaani, a obtenu 4,8% de suffrages. En tant que leader du principal parti d’opposition, il a accepté le résultat et s’est adressé le même jour au vainqueur pour le féliciter.

Outre l’élection présidentielle, les résultats officiels du scrutin qui a conduit aussi les 1,2 million de Namibiens aux urnes indiquent que la Swapo a remporté plus de 80% des suffrages aux législatives couplées avec la présidentielle. Si la commission électorale affirme que la participation a atteint 72%, les partis d’opposition quant à eux relèvent que des milliers d’électeurs n’avaient pu voter en raison de problèmes techniques malgré des efforts consentis pour que la Namibie organise ce premier scrutin entièrement électronique en Afrique.

Avant d’être porté au sommet de l’État, Hage Geingop était Premier ministre de 1990 à 2002 avant d’être rappelé à ce poste en 2012 pour y rester jusqu’à l’élection présidentielle qui l’a porté à la magistrature suprême. Membre de la Swapo, l’ancienne guérilla devenue parti au pouvoir en 1990, Hage Geingop en a été le représentant en exil au Botswana et aux États-Unis avant l’indépendance. Il a aussi travaillé pour les Nations unies. Après l’annonce des élections namibiennes, l’Union Africaine a salué la bonne organisation du scrutin qui, selon elle, s’est tenue dans «un environnement pacifique, libre de toute violence et intimidation».

Signalons que depuis l’indépendance de la Namibie, la Swapo a toujours gagné les élections. Ce mouvement a été fondé dans la lutte contre l’apartheid par Sam Nujoma qui a fini par être le premier président du pays.

MILANO: Diritto di voto. Milano apre agli immigrati i referendum comunali

EAT ALÌ: Da “Eataly” a “Eat Alì”, l’idea geniale del negoziante immigrato