in

DEMETRIO ELIDA: Philippin tabassé parce que pris pour un chinois… donc infecté du coronavirus

“Dieu merci, je me suis sauvé”, a déclaré le philippin Demetrio, battu sauvagement dans le bus.

La victime (30 ans), qui a subi un traumatisme facial crânien et en aura pour un mois de traitement, a déclaré: “Les gars, Dieu merci, je suis en sécurité”, le visage plein de bleus, une longue coupure sous l’œil droit et sur le front. La folie agressive aurait été déclenchée parce qu’il aurait été pris pour un Chinois, et injurié à propos du Coronavirus.

Demetrio est un bien connu: il est père de deux enfants, avec une compagne sarde, et depuis environ un an, il travaille comme serveur chez Golden Wok, à viale Marconi, à Cagliari. Sa mère, Ramona, est en Sardaigne depuis 23 ans a déclaré: “Nous n’avons jamais eu de problèmes, à part celle contre Demetrio, j’ai trois autres enfants”.

Une histoire à “saveur” raciste: le Philippin aurait été approché et harcelé, à bord du bus, par trois personnes , qui lui auraient hurlé: “Chinois, on est infectés par le coronavirus”. Une accusation absurde et raciste, dictée par la psychose et une violence inhumaine injustifiée.
Des insultes aux coups, le pas a été bref: Demetrio Elida est arrivé chez la grand-mère de ses enfants avec le visage et la veste tachés de sang, et les médecins de l’hopital Brotzu l’ont soumis à toute une série de visites. Son état n’est pas grave, mais les blessures clairement visibles sur son visage semblent confirmer la longue période de traitement qu’il devra subir.

Comments

Lascia un commento

Il tuo indirizzo email non sarà pubblicato. I campi obbligatori sono contrassegnati *

Loading…

Comments

comments

MATY FALL DIBA – La belle fable de la mannequin italo-sénégalaise: du village de Chiampo aux grands défilés et à la couverture de “Vogue”

LARISSA IAPICHINO: Nouveau record au saut en longueur de la fille de Fiona May