in

COTE D’IVOIRE: Ouattara, Bédié et 2015!

A prendre à la… lettre?  

C’est un ancien Président de la République qui écrit à son successeur. C’est aussi un adversaire de la dernière élection présidentielle qui écrit au vainqueur. C’est surtout l’un des deux « ennemis jurés » de la fin des années 90 qui écrit à l’autre, qui tient aujourd’hui les rênes du pouvoir. La lettre d’Henri Konan Bédié à Alassane Ouattara, parue samedi dans Fraternité Matin, donne plusieurs signaux, selon des observateurs.

alt

C’est un ancien Président de la République qui écrit à son successeur. C’est aussi un adversaire de la dernière élection présidentielle qui écrit au vainqueur. C’est surtout l’un des deux « ennemis jurés » de la fin des années 90 qui écrit à l’autre, qui tient aujourd’hui les rênes du pouvoir. La lettre d’Henri Konan Bédié à Alassane Ouattara, parue samedi dans Fraternité Matin, donne plusieurs signaux, selon des observateurs.

Premièrement: « la guéguerre entre les deux hommes est définitivement ter-mi-née », pensent-ils. On peut donc reléguer au rang de « tristes souvenirs » le temps où les deux leaders se lançaient des flèches par médias interposés ou directement.

Le pays et les populations en ont souffert. Et de nombreuses personnes, surtout dans les rangs de l’opposition d’aujourd’hui, n’hésitent pas à affirmer que la grave crise que la Côte d’Ivoire a traversée de 2002 à 2011 est en grande partie issue de ce “pugilat” entre ces deux poids lourds de la politique ivoirienne.

Deuxièmement: « la réconciliation est vraiment en marche, si elle n’est pas encore installée », disent nos observateurs. Henri Konan Bédié écrit: « Monsieur le Président de la République », parlant d’Alassane Ouattara.

Pour nos observateurs, on peut donc avoir été des adversaires voire des ennemis et reconnaître durablement le pouvoir de celui qui a été proclamé vainqueur à l’issue du scrutin.

« Votre mérite est grand, Monsieur le Président de la République, car vous êtes un bâtisseur, un homme de talent mais surtout un homme de conviction », écrit-il en effet.

Ce très grand hommage de la part de M. Bédié pour ce que M. Ouattara est, et pour ce qu’il fait à la tête de l’Etat, achève de convaincre sur l’engagement pour la réconciliation, se disent nos observateurs.

Troisièmement: « un rassemblement pour la cause républicaine », soutiennent nos observateurs. Ils voient en effet la lettre du président du Pdci comme un appel à tous les fils et filles du pays, quels que soient leurs bords politiques, à se mettre ensemble pour les valeurs de la République.

« Nous sommes conscients que vous avez réaménagé votre programme pour être avec nous, pour venir écouter les doléances de cette région », écrit encore Henri Konan Bédié.

L’humilité de l’ancien Président se confond avec son appel à tous, à reconnaître au Chef de l’Etat, Alassane Ouattara, « toutes ses prérogatives ».

Alassane Ouattara a fait une sorte de réponse à Henri Konan Bédié. « Le Président Bédié m’a toujours choyé, vous ne le savez pas. Depuis que j’avais l’âge de 20 ans, il m’a pris véritablement comme son jeune frère, à New-York, à Washington, etc. Je viens à Daoukro lui rendre hommage et à son action au niveau de l’État. Je viens lui dire que nous continuons l’œuvre qu’il a commencée, d’ailleurs avec le même Premier ministre, Daniel Kablan Duncan», a déclaré le Président de la République, à son arrivée à Daoukro. 

Dès lors, 2015 peut être envisagé sereinement, pensent nos observateurs. Candidature unique ou pas au sein du Rhdp dont les deux hommes sont les têtes de file.

Pourvu que le ratissage voulu par tant de signaux puisse couvrir toutes les autres zones politiques, notamment celles de l’opposition dont certains membres demeurent trop hostiles à M. Ouattara, estiment nos observateurs.

 

MALI: 54 ans d’indépendance – Le pays prône la réconciliation

CARINE BIZIMANA: Les étrangers de Foggia l’ont élue Conseillère municipal!