in

COTE D’IVOIRE: L’hommage de la presse nationale à Drogba

Tous Elé…fans de Didier!

La presse ivoirienne dans son ensemble a rendu hommage au capitaine des Eléphants de Cote d’Ivoire, Didier Drogba, “principal artisan” de la victoire de Chelsea en finale de la Ligue des champions contre le Bayern de Munich, samedi 19 mai 2012, à l’issue des tirs au but (1-1 a.p., 4-3 aux t.a.b.).

Auteur du but égalisateur à la 88e minute et du tir au but décisif l’attaquant ivoirien souriant et brandissant le trophée fait la une des quotidiens nationaux.

Drogba fait entrer Chelsea dans l’histoire” titre Fraternité Matin, “L’enfant de Niaprahio (village de Drogba) a mis l’Europe à ses pieds” indique le journal.
Pour sa part Le Patriote s’exclame “Drogba envoie Chelsea au paradis!” tout en le qualifiant de “Dieu bleu” (en référence aux couleurs de Chelsea). Le journal poursuit “Si Didier Drogba n’existait pas, Abramovich (le président du club) et Chelsea l’auraient sûrement inventé” “Drogba héroïque” indique Le Temps.

Drogba et Chelsea dans la légende” renchérit L’Inter, en faisant remarquer que finalement Drogba n’était pas maudit. Le journal fait allusion à la finale de la Ligue des champions perdue contre Manchester en 2008, également aux deux finales malheureuses de la Coupe d’Afrique des nations (CAN), avec la sélection ivoirienne en 2006 et 2012.
Pour le Nouveau Réveil c’est “Drogba enfin la gloire” tout en souhaitant que le joueur en fasse autant avec “Les Eléphants” (surnom de la sélection ivoirienne) au risque de connaître une symphonie inachevée au plan local.
Supersport écrit “Sa Majesté Drogba, un homme, un seul a plané dans le ciel de Munich pour offrir à 34 ans le trophée à Chelsea“. “Le football est vraiment magique. Magique aussi pour l’attaquant ivoirien qui a montré à la face du monde qu’il restait un grand joueur. Un dernier challenge pour lui: la victoire à la CAN 2013“, conclut le journal.

Didier Drogba et son compatriote Salomon Kalou avec Chelsea rejoignent au palmarès de la Ligue des champions un autre ivoirien, Yaya Touré, vainqueur en 2009 avec le FC Barcelone.

COTE D’IVOIRE: Le ministre de l’Intégration africaine, Adama Bictogo, limogé

SÉNÉGAL: “La Pirogue” : un cauchemardesque rêve d’Europe