in

COTE D’IVOIRE: L’écrivain ivoirien Bernard Dadié et le chanteur Georges Brassens revisités au Sénégal

Le spectacle appelé “Théâtre installation” a été présenté au Théâtre Daniel Sorano.

Deux classiques intéressent la jeune génération. L’un est dans la littérature. C’est l’écrivain ivoirien Bernard Dadié. Son roman “Un nègre à Paris“, écrit en 1959, interpelle le comédien sénégalais Papa Meïssa Guèye, le metteur en scène français Christian Collin et le vidéaste-plasticien haïtien Maksaens Denis. Tous sont attirés par l’actualité du texte.


L’humour et l’ironie de ce grand auteur procurent de l’énergie au comédien qui, dans un long monologue, a donné au public son regard d’un Africain sur Paris, sur la France et généralement sur l’Europe. L’itinéraire suivi par Papa Meïssa Guèye, diféremment de l’auteur Dadié, a pour point de départ Guédiawaye, puis Dakar et Paris.
A travers cette représentation, soutient le metteur en scène, “on a voulu faire entendre et voir un regard ironique, tendre sur deux cultures avec beaucoup de a priori et de contradictions“.

La vision d’un homme des années 50 qui est toujours d’actualité dans un monde où “il est difficile d’exister“. Avec beaucoup d’images, le vidéaste Denis compte retransmettre l’atmosphère. Le spectacle appelé “théâtre installation” a été présenté au Théâtre Daniel Sorano.
Côté musique, c’est le chanteur Georges Brassens qui a été repris par une dizaine de chanteurs dont le rappeur Didier Awadi, qui a remarqué que “cette remix de Brassens a été faite  sans toucher au texte du chanteur“, chacun y ayant participé avec sa sensibilité, que ce soit du R&B, reggae, etc.
Une douzaine de chansons dont Le “Fossoyeur”, “Le Gorille”, “Fernande”, etc., ont été ainsi interprétées.

Didier Awadi révèle être attiré par le classique français. “C’est quelqu’un de très engagé, il est anticonformiste, il l’assume, je le suis, je l’assume aussi“, dit le rappeur qui révèle etre attiré par la profondeur des textes de Brassens et la chance de réussir à parler avec tout le monde.

Les chanteurs étaient accompagnés par le guitariste Cheikh Tidiane Tall, entre autres musiciens. Le concert s’est déroulé dans le cadre de la célébration de la Journée internationale de la Francophonie, à l’Institut français de Dakar.

CONGO – BRAZZA: Téléthon en faveur des victimes des explosions de Brazzaville

MILANO: 22ème Festival du Cinéma Africain