in

COTE D’IVOIRE: Industrie minière – 30 milliards d’investissements annoncés

Mine… de rien!

Dr Mark Bristow, Pdg de Randgold Resources milite pour un code minier beaucoup plus amélioré. Il a exhorté tous les acteurs du milieu et le gouvernement à se mettre ensemble pour œuvrer à l’amélioration par le biais du nouveau code minier ivoirien qui est d’ailleurs en préparation.

alt«Nous devons discuter davantage sur le concept du nouveau code minier. C’est un débat qui doit être ouvert. L’actuel code est excellent mais il peut être amélioré en étant plus attractif et plus compétitif. Il faudrait donc tenir compte de la gestion environnementale, de la responsabilité sociétale», a indiqué Dr. Mark Bristow, Pdg de Randgold Resources.

Il a souhaité que l’accent soit mis sur le long terme afin de développer le secteur minier en Côte d’Ivoire, un pays qui n’est malheureusement pas suffisamment avancé en matière d’industrie minière. Il a également exhorté le gouvernement à créer les conditions pour attirer le maximum “d’opérateurs à investir en Côte d’Ivoire.

Dr Bristow annonce d’importants investissements de la part de sa structure dans le domaine. Soit au total, plus de 30 milliards de Fcfa pour 2013, aussi bien pour l’usine que pour la région et les populations. Il a par ailleurs souhaité que le gouvernement puisse accorder un peu plus de permis aux sociétés minières qui en ont besoin pour booster l’industrie minière en avant.

«Nous pensons qu’il ne faut pas limiter l’obtention de permis. Que ceux qui en ont la capacité soient satisfaits», souhaite Dr Bristow, qui a en outre indiqué que sur le plan international, l’or a chuté, passant de 1400 USD (700.000 CFA) l’once en 2010 à 1300 USD (650.000 CFA) en 2013, après un pic de 1600 USD (800.000 CFA) en 2011.

«Les coûts au comptant augmentent très rapidement, ce qui réduit les effets de l’augmentation des prix de l’or. Dans le même temps, la teneur du minerai extrait a considérablement baissé, du fait de la faible quantité des nouveaux gisements. En gros, malgré la hausse des budgets d’exploration, le potentiel de production de nouveaux gisements d’or est en décroissance», a déploré Bristow.

Parlant de la mine d’or de Tongon, propriété de Randgold, Bristow a indiqué que les difficultés de 2012 liées aux perturbations du réseau électrique ont occasionné une baisse de production en 2012 estimée à 6,8 tonnes contre 7,8 tonnes en 2011. De sorte que «le capital qui devait être remboursé en 2014 le sera en 2015».

URGENCE REFUGIES NORD AFRICAINS: Convertis 6.500 permis de séjour humanitaires

GUINEE: Le chanteur Fousseny Diallo n’est plus!