in

COTE D’IVOIRE: 7ème concours régionale de psalmodie du Saint Coran – L’ivoirien Bah Amir Salmane lauréat

Amir Salmane “Bah” tout le monde!

Le jury du 7ème Concours régional de psalmodie du Saint Coran (présidé par Cheik Bah Ishak) dont la finale a réuni a mis 7 pays en compétition, dans la grande mosquée inachevée du Plateau, a attribué la palme du meilleur concurrent à l’Ivoirien Bah Amir Salmane, issu de l’Institut de mémorisation du Coran d’Anyama.


Le jeune lauréat ivoirien (18 ans), qui a totalisé 29,50 point, emporte une enveloppe de 250.000 CFA, plus un Coran. Il devance le Togolais Sitou Abdoul Rachid (22 ans) 29,30 points, qui rentrera à Lomé où il réside, avec la somme de 200.000 CFA, plus un Coran. En 3ème position, arrive le Malien (22 ans), qui regagnera Touba avec 150.000 CFA et un Coran.
Dieu n’aimant pas l’injustice, la structure organisatrice de l’épreuve, précisément la Ligue islamique des prédicateurs en Côte d’Ivoire (LIPCIi) dirigé par l’imam Aboubacr Sidiki Cissé, a offert la somme de 100.000 CFA à chacun des finalistes qui n’ont pu atteindre le trio. Ils sont notamment issus du Sénégal, du Bénin, du Burkina Faso, de la Gambie, de la Guinée-Conakry et encore de la Côte d’Ivoire pour son second candidat.

Au nom du ministre de l’Artisanat et des Pme, parrain de la compétition, qu’il représentait, Koné Satigui a salué l’initiative de la Ligue islamique des prédicateurs en Côte d’Ivoire (Lipci), placé le rendez-vous de cette année sous le thème, «Le Saint Coran, source de paix et de convivialité pacifique et d’intégration». Une manière à elle, comme le soulignait le président de l’organisation musulmane dans son allocution d’ouverture, «de prendre une part active dans la dynamique de l’intégration sous-régionale et la culture de la paix».
Par ailleurs, cette finale a été l’occasion pour la LIPCIi de procéder à une remise symbolique de cartes de membre à plusieurs prédicateurs représentant différentes catégories.

Son Excellence Monsieur l’ambassadeur de l’Arabie Saoudite, Jamal Bakhor Balkhoyor, à la tête d’une délégation du pays du golfe présente en Côte d’Ivoire à la faveur du jeûne musulman, a honoré cette finale de sa présence. De même qu’un représentant du chef d’Etat Major des armées de Cote d’Ivoire.

Par ailleurs, dans l’attente des résultats, Amara Diaby, jeune aveugle de 17 ans issu de l’Ecole coranique Nahzôrat d’Abobo-Anador, a créé l’émotion dans la salle dans un numéro de psalmodie libre qu’il a servie.
Evidemment, des larmes des yeux de plusieurs musulmans de la salle, parmi lesquels l’ambassadeur de l’Arbie. Séchant ses larmes, comme pour compatir à sa souffrance, le diplomate n’a pas hésité à mettre sa main dans le portefeuille, de même que plusieurs fidèles qui s’étaient déjà préparés à sacrifier à la tradition d’«Allah ka diama».

SUD SOUDAN – USA: Hillary Clinton exhorte le Soudan et le Soudan du Sud à accepter des «compromis»

JO LONDRES 2012: L’Egypte éliminée par le Japon