in

COTE D’IVOIRE: 53ème anniversaire de l’indépendance

Bonne fête nationale!

Depuis le début de mois d’août 2013, le District autonome d’Abidjan s’est enjolivé d’ornements ‘’sacrés’’, en prélude à la célébration du 53ème anniversaire de l’indépendance de la Côte d’Ivoire.

altSes dix communes sont pavoisées aux couleurs nationales, tout comme, les régions, les départements, les villes et les communes. Les grandes artères sont vêtues aux couleurs Orange-Blanc-Vert. Une action des autorités ivoiriennes qui suscite des commentaires au sein des populations. Selon Mamadou Diakité, enseignant à la retraite, cela donne un air de jovialité à leurs communes. «Cela me rappelle les années phares de la Côte d’Ivoire avec les fêtes tournantes à travers les différentes villes du pays. J’ai la nostalgie de ces années-là où on réalisait des défilés de chars et autres activités. C’était ça, la Côte d’Ivoire… », révèle Mamadou Diakité, résidant à Yopougon-Sideci.

Pour Eléazar Krou, environnementaliste, même si la fête de l’indépendance coïncide avec la fin du Ramadan, l’ambiance reste assez morose. «On ne sent pas de ferveur. Les gens sont presqu’indifférents à cette célébration. Par le passé, on sentait une frénésie. Dans les familles, déjà à quelques jours de la fête de l’indépendance du 7 août, ça bougeait. Aujourd’hui, les choses semblent avoir changé. Cela peut s’expliquer par le fait que les Ivoiriens ne sont pas réconciliés et unis», argumente le résidant du quartier Yopougon-Attié.

Gatien Keny Amani, du quartier Yopougon-Santé, confirme que l’ambiance n’est pas au rendez-vous. «On se demande si cela est du fait de la crise? A l’époque d’Houphouët-Boigny, la fête de l’indépendance était célébrée avec fastes. Depuis quelques années, il y a un manque d’engouement. Parce que ça ne va pas dans le pays, on comprend cela. Je pense que les années à venir, ça ira. Je suis sceptique quant à un regain de l’ambiance pour cette année. Le drapeau est symbolique, nous devons faire l’apologie de notre drapeau Orange-Blanc-vert. Il ne faudrait pas attendre la période de l’indépendance pour voir le pays pavoisé aux couleurs nationales. Aux Etats-Unis, les Américains sont fiers de hisser tout haut leur drapeau à toute occasion». Cette morosité constatée peut trouver sa justification dans la commémoration du drame du Bus (ligne 19) qui avait dérapé sur le pont Houphouët-Boigny pour achever sa course dans la lagune Ebrié. Le gouvernement ivoirien avait décrété trois jours de deuil national suite de cet accident de circulation qui avait fait au moins 37 morts.

En tout cas, tout le monde se réjouit que le District autonome d’Abidjan ait une fière allure et que le pavoisement de la capitale ivoirienne donne de constater un changement… en attendant les festivités officielles prévues pour le mercredi 7 août 2013.

Des habitants du district d’Abidjan (Sud de la Côte d’Ivoire) estiment qu’il y a eu “des avancées” notables, notamment en matière de démocratie et de développement, mais soulignent qu'”il reste encore beaucoup à faire”.

S’il y a eu des avancées notables dans la marche de la Côte d’Ivoire vers le développement, il faut reconnaître qu’il y a beaucoup de chose encore à faire pour que le pays soit développé“, affirme Oumar, 40 ans, commerçant à Adjamé.

53 ans ça représente un demi-siècle et trois ans, quand on parle d’indépendance, il y a l’indépendance politique, économique et tout ce que cela apporte comme liberté sur tous les plans. Ce que je constate, c’est que la Côte d’Ivoire est bien partie sur le plan du développement. Mais le petit hic c’est au niveau économique où nous traversons des situations difficiles“, confie Tossio Célestin, adjoint administratif.

En 53 ans Il y a eu beaucoup d’acquis, mais il y a beaucoup à faire, surtout au niveau de l’assainissement du cadre de vie“, plaide pour sa part Dr Ya Raphael Kobénan, enseignant-chercheur à l’université Félix Houphouët Boigny.

Pour les années à venir, ces abidjanais souhaitent, entre autres, plus de démocratie, la revalorisation du panier de la ménagère, tout en appelant chaque personne vivant sur le sol ivoirien à soutenir les actions du gouvernement, qui s’est engagé à faire de la Côte d’Ivoire un pays émergeant d’ici l’horizon 2020.

La Côte d’Ivoire a accédé à l’indépendance le 7 août 1960. La Côte d’Ivoire a connu 5 présidents, notamment Félix Houphouët Boigny, Henri Konan Bédié, Robert Guéi, Laurent Gbagbo et Alassane Ouattara.

MAROC: Grâce du pédophile Daniel Galvan Fina – Même le roi “re…cul”!

COTE D’IVOIRE: Voeux du président français François Hollande pour le 53ème anniversaire de l’indépendance