in

CÔTE D’IVOIRE: 1er Festigarba –

Les stars Chantal Marouni, Kolo Touré et Magic System se mobilisent. 
Du vendredi 23 au dimanche 25 septembre prochain, à l’espace Jardin Le Canal, à Treichville, aura lieu le 1ère Festival de garba dénommé Festigarba. Chantal Marouni, chef d’agence du Groupe Galaxie qui soutient ce projet, a procédé à son lancement, au siège de l’entreprise, aux II-Plateaux-Les Vallons.

Pourquoi un festival de garba? «Aujourd’hui, nous voulons que le garba s’impose véritablement au-delà de nos frontières et prenne son envol afin de parvenir à des sommets élevés. Au-delà du garba, c’est la Côte d’Ivoire et tous les pays d’Afrique que nous voulons célébrer. A l’heure où nous sommes résolument engagés sur la voie du dialogue et de la réconciliation après une profonde crise, il est bon d’unir les Ivoiriens d’abord et leurs frères ensuite, autour d’une même table pour communier et échanger en toute fraternité afin que nous nous pardonnions les uns et les autres et pourquoi», a expliqué Chantal Marouni, qui entend positionner le garba comme un label de qualité.

L’autre raison qui a suscité la création de ce festival est, selon le journaliste Léon Saki, membre du staff, culturel et touristique, de vendre la Côte d’Ivoire à travers un mets par lequel se reconnaissent toutes les couches ethniques et socioprofessionnelles.

Il a poursuivi que le festival veut voir le «”garba” faire son entrée au menu des grands hôtels et restaurants de la place
» et annoncé la production d’un Cd audio qu’accompagnera un clip vidéo sur le thème de la réconciliation avec le « garba » et qui verra la participation des artistes ivoiriens les plus en vue

Le journaliste Martial Alaté, représentant le groupe “Magic System”, invité spécial du festival, a fait savoir que le groupe a accepté volontiers l’offre parce qu’il se reconnait dans ce mets qui rime avec le zouglou.

Au cours de ce festival qui sera parrainé par le footballeur Kolo Touré, selon les organisateurs, les festivaliers auront droit à un mini-concert durant lequel le “garba” sera magnifié et à un concours qui récompensera le meilleur vendeur de «garba ».

Pour la chronique, le “garba” est un met ivoirien composé d’attiéké (aliment à base de manioc) et de thon frit initialement commercialisé dans des restaurant de fortune par les immigrés nigériens en Côte d’Ivoire.

Milton Kwami

RACISME: Les néo-nazistes “Blood & Honour” marchent sur Rome

MONDIAUX D’ATHLETISME: Le kenyan Kirui conserve son titre du marathon