in ,

CORONAVIRUS – Voitures à l’arrêt en quarantaine: les risques pour les pneus et comment y rémédier

Lorsqu’une voiture reste longtemps à l’arrêt sans bouger, il peut se produire le phénomène que les experts appellent “flat spotting”, et qui voit les pneus de la voiture se dégonfler au fur et à mesure, sous le poids de la voiture, bien sûr, et à l’endroit où la couverture du pneu touche le sol.

Pendant cette période, de nombreux usagers se trouvent probablement dans cette situation, puisqu’on est tous en quarantaine en raison des mesures restrictives visant à limiter la propagation du Coronavirus, à l’exception de ceux qui travaillent dans ce que le D.P.C.M. (Décret du Président du Conseil des Ministres) définit comme des activités essentielles. Voici comment y remédier.

Lorsqu’on commence à conduire une voiture qui est restée longtemps à l’arrêt, on ressent souvent une petite vibration ou une légère perturbation de la conduite, qui disparaît au fur et à mesure qu’on roule pendant des kilomètres. L’aplatissement ne pourrait donc être qu’un phénomène temporaire, qui disparaît lorsque les pneus retrouvent leur conformation normale et atteignent la température de fonctionnement.

Pendant la conduite, chaque pneu passe rapidement de ‘non chargé’ à ‘chargé’ en moyenne 480 fois par km en fonction de la vitesse de la voiture“, explique un expert de Continental.

Qu’est-ce que cela implique? Le mouvement constant génère de la chaleur et les pneus deviennent alors plus souples; lorsque le véhicule est à l’arrêt, la partie du pneu en contact avec le sol a tendance à s’aplatir lorsque le pneu refroidit, et cela se produit surtout lorsque le changement de température ambiante est important, de sorte que la voiture, par exemple, est laissée à l’arrêt toute la nuit dans un endroit caractérisé par des climats rudes.

Le phénomène de crevaison dépend toutefois de différents facteurs, tels que la taille du pneu, la charge, la structure interne, la température ambiante, la pression de gonflage et la durée de l’arrêt. Les pneus risquent de s’aplatir de manière semi-permanente après un mois de stationnement et avec un gonflage insuffisant.

C’est pourquoi in peut dire que la façon d’éviter ce phénomène est de maintenir la pression des pneus toujours correcte; puisque pendant cette quarantaine, on ne peut pas aller chez le revendeur de pneus ou à la station-service (si ce n’est pour des urgences de travail ou autre) pour gonfler les pneus, il suffit de déplacer la voiture de temps en temps de l’endroit où elle est garée, mais meme de très peu en avant ou en arrière.

CORONAVIRUS: Avec l’arrivée de la chaleur, le Covid-19 peut-il être transmis par les moustiques

CARTE D’IDENTITÉ ÉLECTRONIQUE: Elle permet désormais l’accès aux services de l’Administration Publique et de l’INPS en Italie