in

CORONAVIRUS: Que faire pour éviter la contagion en Italie

Le coronavirus Sars2-CoV-19 est présent en Italie. Ce qu’il faut savoir: quand faire le test et que faire en cas d’infection. Dans 4 cas sur 5, l’infection se résorbe d’elle-même.

Calme et prudence: pas d’inquiétude. Dans au moins 4 cas sur 5, l’infection par le coronavirus qui préoccupe tant ne peut donner que des symptômes légers et se résorber d’elle-même.
C’est pourquoi il est essentiel de veiller à ce que les structures sanitaires prennent en charge les personnes qui ont réellement besoin de soins intensifs et d’un soutien respiratoire. Mais surtout, ne pas se précipiter aux urgences.

Si on a des symptômes respiratoires accompagnés de fièvre ou si on craint d’être entré en contact avec des personnes qui pourraient avoir contracté l’infection, la première chose à faire est d’appeler son médecin généraliste ou pédiatre de famille ou de composer le numéro d’urgence 112 ou 1500 (numéro spécial du Ministère de la Santé.

RAPPEL: La première étape doit toujours se faire par téléphone, puis être correctement orienté vers des installations appropriées ou être invité à rester à domicile.

QUAND FAIRE LE TEST

Ne pas faire l’erreur d’aller aux urgences pour le test d’infection du coronavirus Sars-Cov-19 et pour avoir développé le CoViD, la maladie causée par cette souche.
Outre le risque de “souffler” aux opérateurs du temps à destiner à ceux qui souffrent de maladies graves, telles qu’une crise cardiaque ou un accident vasculaire cérébral, ou qui se remettent d’un accident, on pourrait aussi mettre en danger la santé de ceux qui vous assistent et d’autres personnes.
C’est pourquoi les différents “points de triage” et d’accueil sont de plus en plus fréquents pour les personnes présentant des symptômes respiratoires.

Et il ne faut pas croire que le test d’infection est effectué sur tous ceux qui ont de la fièvre, un mal de gorge, une toux et d’autres symptômes respiratoires.
Le test (qui est effectué sur des échantillons provenant presque toujours du nez et de la gorge et qui permet d'”amplifier” le patrimoine génétique du virus lorsqu’il est présent) est effectué lorsqu’une personne présente des symptômes tels que de la fièvre et des problèmes respiratoires et qu’elle a des antécédents récents de voyage dans des zones touchées par l’infection ou de contact avec des personnes vivant dans ces zones, ou si, même en l’absence de symptômes, elle a été en contact avec des personnes qui se sont ensuite révélées positives. Dans ces conditions, l’isolement à domicile, avec un suivi sanitaire pour voir si des problèmes apparaissent, est obligatoire.

RAPPEL: Le test ne peut être effectué que dans des installations spécialisées et n’est pas accessible au public.

QUE FAIRE À LA MAISON

Le facteur de protection le plus important est toujours l’hygiène (voir: les 10 règles du ministère de la santé: https://www.africanouvelles.com/coronavirus-les-10-regles-scientifiques-pour-se-proteger-du-covid-19/), d’autant plus si, pour des raisons de travail, les transferts ne peuvent être évités, ce qui devrait en tout cas être minimisé de manière préventive.
Il est évident qu’on doit se laver les mains plusieurs fois par jour, et toujours lorsqu’on a fréquenté des lieux publics à forte concentration de personnes.
D’autre part, l’utilisation de masques n’a pas de sens, si ce n’est pour protéger les autres en cas de symptômes respiratoires: les masques doivent donc être portés par ceux qui présentent des symptômes et pourraient être en danger, et non pour se protéger des autres.
En ce qui concerne l’environnement, le virus n’est pas particulièrement résistant et ne reste donc pas longtemps hors du corps humain. Toujours en pensant à l’environnement, l’alcool ainsi que l’eau de javel peuvent “nettoyer” les meubles et les structures de la maison et du bureau de la présence temporaire éventuelle du virus.

RAPPEL: Il n’existe actuellement aucune preuve que les chiens, les chats et d’autres animaux de compagnie puissent être infectés par le virus. Cependant, il est bon de se laver les mains à l’eau et au savon après un contact avec nos amis à quatre pattes, comme recommande l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé).

Comments

Lascia un commento

Il tuo indirizzo email non sarà pubblicato. I campi obbligatori sono contrassegnati *

Loading…

Comments

comments

HABITATION: Hébergement en Italie? 1) Le bail peut-il contenir une clause d’interdiction d’hébergement?

VOYAGES FERROVIAIRES – Remboursements et primes pour les billets de train non utilisés à cause du coronavirus: comment faire en Italie