in

CIE: Feu vert du Ministre Cancellieri à la presse

Annullée l’interdiction voulue par son prédecesseur, le léghiste Roberto Maroni, en avril.
Le ministre de l’Intérieur, Annamaria Cancellieri a signé une directive adressée à tous les préfets, permettant à la presse et aux médias l’accès dans les centres d’accueil, détention et assistance aux immigrés’.

Sont ainsi abolies les dispositions de l’ancien ministère de l’Intérieur, Roiberto Maroni, qui avait fermé les CIE (Centres d’Identification et Expulsion) aux médias “pour ne pas gêner l’activité», une décision qui avait déclenché les protestations de l’Ordre et du Syndicat des journalistes.

«C’est une bonne nouvelle, Finalement a éténotre notre droit et notre devoir de dire ce qui se passe dans ces structures. C’est une décision qui sert aussi à augmenter la crédibilité des institutions italienne chargées de l’accueil des immigrés, parce que l’interdiction décrétée en avril par l’ancien ministre Maroni, autorisait, depuis des mois, le soupçon qu’à l’intérieur des CIE et des CARA, les immigrés étaient maltraités», lit-on sur une note de la FNSI (Fédération Nationale de la Presse Italienne).

«Nous sommes très heureux de la décision du ministre de l’Intérieur Annamaria Cancellieri, qui a ainsi éliminé une disposition clairement en contradiction avec la liberté de la presse, écrite dans notre Constitution. L’interdiction d’accès aux journalistes dans les CIE et les CARA a créé un mur insupportable entre ces structures et le reste de la société, qui a maintenant été abattu», a commenté Gianclaudio Bressa, chef de groupe du PD (Parti Démocratique) à la Commission des affaires constitutionnelles, qui avait présenté, ensemble avec la députée PD Livia Turco, une interrogation pour demander au ministre Cancellieri de réviser la norme voulue par son prédecesseur léghiste Maroni.

CALCIO: Dieci calciatori nel pallone… d’oro africano!!

KOFFI OLOMIDE: «Abracadabra!» “Back” dans le bac!