in

CECILE KYENGE: Offensée par la léghiste Dolores Valandro: “Y a pas quelqu’un qui peut violer le ministre Kyenge?”

Valandro, c’est très maladroit à l’endroit… d’une autre femme!

Dolores Valandro, membre de la Lega Nord (Ligue du Nord) au Conseil de quartier de Padova, a écrit sur sa page Facebook: Mais y a personne là qui peut la violer, comme ça, pour qu’elle puisse comprendre ce que ressent la victime de ce crime odieux? Honte!Le secrétaire régional du Parti et Maire de Verona, Flavio Tosi: «C’est inqualifiable! Elle sera expulsée du parti”.

altDolores Valandro se référait à la ministre de l’Intégration, l’italo-congolaise Cécile Kyenge, commentant ainsi la nouvelle d’une tentative de viol d’un immigré africain, à Genova, publié par la page facebook de Resistenza Nazionale, pleine de contenus xénophobes.

La nouvelle venait su site “tuttiicriminidegliimmigrati.com” (tous les crimes des immigrés), site d’agrégation mettant en relief les faits divers de chronique noire ayant pour protagonistes les étrangers, site déjà au centre d’une controverse (la députée du parti de gauche SEL qui a demandé sa fermeture est actuellement victime de menaces et d’insultes en ligne).

Lundi 10 juin, Le ministre Cécile Kyenge était à Padova, sur invitation des élèves d’un lycée, sur les murs duquel avaient paru des slogans racistes contre elle.

Quand il ya des insultes, elle ne sont pas lancées contre moi, ces offenses sont adressés à nous tous, aux 60 millions d’habitants du pays“, avait répété le ministre à telle occasion. 

Il y a un mois de cela, Dolores Valandro, avait été suspendu par la Lega Nord pour avoir contesté le secrétaire régional du Parti, Flavio Tosi,  lors du dernier rassemblement de Pontida. La semaine dernière, cependant, la suspension a été annulée par le Collège des viri du parti. Cette fois-ci, elle ne s’en tirera pas à si bon compte. Ce qu’elle a écrit, apparemment, c’est trop, même pour la Lega Nord.

«C’est une chose inqualifiable, Dolores Valandro avait déjà été suspendue par la Lega Nord et, ce soir, au Conseil national de Padova, elle sera expulsée“, a déclaré Flavio Tosi.

Massimo Bitonci, chef de groupe au Sénat et secrétaire de la Section de Padova se dissocie “de la manière la plus totale de la phrase violente, stupide et inappropriée, écrite la conseillère Dolores Valandro. Il s’agit d’une initiative personnelle qui n’est pas partagée par le Mouvement. Nous allons prendre des mesures disciplinaires immédiates“.

Khalid Chaouki, député italo-marocain du Parti démocrate, appelle à une condamnation claire par lòe secrétaire géneral de la Lega Nord, Roberto Maroni.

«En plus des excuses et du retrait immédiat de la phrase honteuse et offensive, nous demandons au leader de la Lega Nord de prendre les distances et de se prononcer nettement et clairement contre cette dérive xénophobe, qui risque d’alimenter les préjudices dangereux et les actions violentes contre les citoyens d’origine étrangère. Dans cette période difficile de crise économique et sociale, notre Italie n’a pas besoin d’attiser la haine et la culture de la peur“, a-t-il déclaré.

CRISTIANO ROLANDO: 166 millions d’euros pour le garder au Real?

SANTE: Journée mondiale du sang – L’Afrique manque de donateurs