in

CECILE KYENGE: Le Ministre de l’Intégration préside une cérémonie de nationalité honoraire aux secondes générations, à Milan

Nationalité comme… normalité sans formalité!

Cérémonie au Chateau Sforzesco de Milano avec 200 enfants qui sont nés en Italie et vivent dans la ville. L’Assesseur  Majorino: “Ils sont Milanais à tous les effets“. Le Ministre Cécile Kyenge. Comme eux, il y en a un million qui attendent une réponse.

alt«Donner chaque année, à travers une cérémonie publique et aussi longtemps que l’État Italien ne reconnaîtra pas la nationalité italienne par droit de sol (ius soli), la reconnaisane symbolique de la nationalité italienne aux enfants nés de parents immigrés et ayant grandi dans la ville, après l’acceptation des parents ou du tuteur légal du mineur.

C’est l’engagement pris, le 28 avril, par le Conseil municipal de Milan, honoré mardi 21 mai matin pour la première fois au Castello Sforzesco, où a été conférée la nationalité honorifique à 200 enfants nés et ayant grandi dans la ville, mais fils d’immigrés. Ils ont retiré un parchemin avec le drapeau, accompagnés de leurs camarades de classe fils d’Italiens.
 
Comment Turin, Bologne, Naples et bien d’autres villes italiennes, Milan a choisi un geste symbolique pour souligner l’urgence de la réforme de la nationalité qui italianise les enfants d’immigrés.

L’Etat doit remédier à son retard en Europe: nous sommes le pays le plus hostile envers les fils des immigrés. Notre ville a besoin de dialogue et relation entre les personnes et doit investir sur ces secondes générations qui font partie intégrante de la ville. On doit avoir beaucoup de confiance en eux“.

«Notre richesse découle des nombreuses cultures auxquelles nous sommes confrontés. Le métissage est une réalité: dans les écoles, au travail, dans les rues. C’est l’image du pays qui nous le dit, et c’est une ressource et il ne faut pas avoir peur“, a au contraire dit Cécile Kyenge.

Je suis ici pour écouter parce qu’il y a 200 enfants auxquels on ne peut pas ne pas fournir une réponse. A Milan, il y en a en vérité 34.000 et un million dans tout le pays. Nous devons preter notre voix à qui ne réussit pas à parler et demander que les diversités soient une ressource, Et on ne doit pas avoir peur de ça“, a expliqué le Ministre de l’Intégration.

 
Cécile Kyenge a voulu “applaudir Milan: c’est une pratique à soutenir avec force dans le pays pour comprendre que nous sommes tous des citoyens. Pour construire l’Italie meilleure, un pays accueillant, ces pratiques doivent être soutenues“. 

AFRIQUE – USA: Visite historique d’Obama en fin juin 2013 en Afrique

THIECKO: “Stand tall”, le nouvel album du reggaeman sénégalais Thiecko, réalisé en Jamaique (Vidéo)