in

CAN 2013: Les Bafana Bafana (Afrique du Sud) et les Requins Bleus (Cap Vert) font match nul (0-0)

Les Requins mettent le Cap… “Vert” la 2ème phase!

Les vuvuzelas sont toujours là. L’enthousiasme qui a accompagné la Coupe du monde 2010 un peu moins. C’est devant un stade en partie vide que l’Afrique du Sud a concédé un match nul peu emballant face au Cap Vert (0-0) pour l’ouverture de sa Coupe d’Afrique.

altAu terme d’un match terne, aucune des deux équipes n’est parvenue à faire la différence, faute de déployer suffisamment de moyens dans le jeu. Les Requins bleus ont pris l’initiative en première période avant de subir au retour des vestiaires. Mais les Bafana Bafana ont affiché un niveau de jeu inquiétant pour la suite de la compétition.

Sur un terrain gorgé d’eau, puisqu’il avait plu quasiment toute la journée sur Johannesburg, le match a regorgé d’imprécisions, notamment de coups francs mal exploités. Entre l’Afrique du Sud, grande puissance économique du continent avec ses 50 millions d’habitants, et le Cap-Vert et son demi-million d’habitants, ce n’était pas finalement tout à fait David contre Goliath. Plutôt un combat à somme nulle. Combatifs, les acteurs l’étaient, et les Bafana Bafana dominaient dans l’ensemble les débats. Mais pour quoi faire ?

Le moment le plus spectaculaire fut sans doute cette percée de Platini plein axe, qui décrochait la défense centrale sud-africaine bien lourde sur ce coup-là, pour décocher une frappe, mais non cadrée (15e). Le sélectionneur des Requins bleus, Lucio Antunes, contrôleur aérien de son état en congé sabbatique, pouvait se frotter le crâne: c’était bien là l’occasion de créer la première grosse sensation du tournoi. Mais les Requins bleus se sont dans l’ensemble montrés plus incisifs en attaque, avec une frappe excentrée de Platini dans le petit filet extérieur (34e), un ballon que le Lillois Mendes ne pouvait suffisamment redresser après un corner (44e) et une frappe de Heldon qui contraignait aussi Khune à un beau plongeon (73e). Mendes a aussi tenté des tirs lointains, dans les tribunes.

Côté sud-africain, Tshabalala déployait une belle activité, et délivrait un beau coup franc pour Phala qui, seul au second poteau, ratait sa reprise (33e). Et c’était tout au rayon des occasions sud-africaines ! Les Bafana Bafana manquaient cruellement de percussion, butant sur un bloc défensif cap-verdien bien regroupé autour de son capitaine Nando Neves. Les Sud-Africains ont manqué le coche en début de partie, lorsqu’ils ont pris à la gorge des îliens peut-être impressionnés par leurs débuts historiques dans ce grand stade (mais finalement pas tout à fait rempli de ses 90 000 spectateurs prévus). Puis en fin de match, au plus fort de leur pression.

Le Cameroun s’était déjà cassé les dents sur ces Requins bleus durs à cuire. Le Maroc et l’Angola dans le groupe A sont prévenus.

ALGERIE: Les preneurs d’otages proposent un échange aux Etats-Unis

CAN 2013: Groupe A – L’Angola et le Maroc font match nul (0-0)