in

CAMEROUN: L’étau de l’affaire Eto’o!

Le délai d’appel contre la suspension de 15 matches a expiré depuis le 26 décembre 2011 à minuit.
Malgré l’expiration du délai d’appel, le président de la Fécafoot peut demander la levée des suspensions d’Eto’o et Enoh.

Samuel Eto’o Fils et Eyong Enoh Tarkang ont été suspendus, respectivement pour 15 matchs et 2 matchs avec les Lions indomptables, pour le match amical annulé contre l’Algérie,  le 15 novembre 2011. Ni Samuel Eto’o, ni Eyong Enoh Tarkang, n’ont fait appel de leur suspension par la chambre d’homologation et de discipline de la Fédération camerounaise de football (Fécafoot). Ils sont donc statutairement suspendus de l’équipe nationale depuis lors.

Sauf que la suspension du capitaine Samuel Eto’o et du 1er vice capitaine Eyong Enoh a suscité une levée de bouclier au Cameroun. Des anciens Lions indomptables, tels que Roger Milla, Joseph Antoine Bell, Benjamin Massing, Bernard Tchoutang, Michel Kaham et autres, sont notamment montés au créneau pour dénoncer la suspension infligée aux deux capitaines de l’équipe nationale par la Fécafoot.

Mais en tant que président du comité exécutif de la Fécafoot, Iya Mohammed peut demander la levée des suspensions infligées à Samuel Eto’o et Eyong Enoh. Et même pour Benoît Assou-Ekotto qui a écopé d’un blâme et d’une amende de 1 000 000 CFA. Une hypothèse qui n’est pas d’actualité pour le moment à la Fécafoot, où des sources indiquent que l’instance faîtière du football camerounais, n’entend pas changer sa position.

Surtout que les Fennecs d’Algérie sont satisfaits des suspensions infligées aux joueurs camerounais. En plus, le président de la Fédération algérienne de football, Mohammed Raouroua, a accepté 250 millions CFA représentant le préjudice du match annulé.  Le Cameroun devra payer cette somme entre décembre 2011 et mars 2012.

Cependant, le ministre des Sports et de l’éducation physique, qui a reçu Samuel Eto’o Fils le 22 décembre dernier, peut également annuler la sanction infligée à Eto’o et Eyong Enoh, selon le règlement intérieur des équipes nationales de football du Cameroun. Mais dans l’hypothèse où le président de la Fécafoot et le ministre des Sports et de l’éducation physique n’interviennent pas pour annuler la suspension de Samuel Eto’o et Eyong Enoh, la sélection nationale pourrait imploser.

Deux nationaux, Jean II Makoun et Benoît Anbgwa, ont déclaré ne plus vouloir jouer en équipe nationale tant que ces deux joueurs resteraient suspendus, qualifiant d’«iniques et injustifiés» les sanctions infligées à Eto’o et Eyong Enoh.

COTE D’IVOIRE: Percussion africaine – Projet “Tam-tam de femmes”

CHOCOLAT: Va-t-on bientôt manquer de cacao?