in

CAMEROUN: La FIFA frappe fort – La Fecafoot suspendue par la Fifa pour ingérence politique

Fécafoot…ue en l’air?

Le sort tant redouté s’est finalement abattu sur le football camerounais. La FECAFOOT (Fédération Camerounalise de Football) vient d’être suspendue par la FIFA (Fédération Internationale de Football Association) pour ingérence politique. Une situation qui risque de replonger le football de ce pays au bas de l’échelle continentale et internationale.

altLa FECAFOOT a été suspendu jeudi par la FIFA. Raison fondamentale: «ingérence gouvernementale” dans les affaires de l’organe faîtière du football au Cameroun.

«Il fallait s’y attendre. Avec cette suspension, toutes les chances de notre équipe nationale deviennent compromises pour une éventuelle participation de nos lions à la prochaine coupe du monde au Brésil. Biya et toute son équipe doivent partir», a déclaré, médusé, un fan des lions indomptables, l’air grave.

En effet, Cette décision fait suite à l’annulation la semaine dernière de la réélection du président sortant de la FECAFOOT, Iya Mohammed, écroué pour malversations financières présumées. Un motif fallacieux, selon ses supporters qui jurent la main sur le cœur que leur champion est victime des réseaux mafieux qui ne voulaient plus de lui à la tête de la FECAFOOT, qu’il a présidé pendant environ un quart de siècle.

Selon le communiqué de la FIFA, le Cameroun, engagé dans les qualifications pour le Mondial 2014, ne pourra être représenté dans aucune compétition “pendant toute la durée de la suspension“.

Celle-ci “sera levée une fois que les autorités camerounaises auront permis au comité de normalisation de pénétrer au siège de la FECAFOOT et de pouvoir y mener sa mission sans entrave“. Ce comité, dont les membres seront nommés par la Fifa et la Confédération africaine de football (CAF), sera notamment chargé “de réviser les statuts de la Fécafoot et d’organiser de nouvelles élections d’ici au 31 mars 2014 tout en gérant les affaires courantes“.

M. Mohammed, arrêté le 10 juin pour détournement de fonds publics à la SODECOTON (Société de Développement de Coton), où il occupe le poste de directeur général, et décrié pour sa gestion à la tête de la FECAFOOT, a été réélu le 20 juin au terme d’un scrutin controversé. La tenue en avait été bloquée pendant plus de 7 heures par la police qui interdisait l’accès au siège de la Fédération. Un membre de la Fécafoot avait expliqué sous couvert d’anonymat que “les autorités voulaient faire partir M. Iya Mohammed“, dont la réélection a été saluée le 25 juin par le président de la Fifa, Joseph Blatter.

On attend la suite de l’affaire…

EGYPTE: Adly Mansour assure l’intérim de la presidence

TUNISIE – FRANCE: Visite de François Hollande qui affiche un soutien sans nuance à la Tunisie