in

BURKINA FASO: Où sont-ils donc passés?

Bon “débar…rats”?  

Après le turn over de cette fin du mois d’octobre à la tête de l’Etat burkinabè, c’est véritablement le sauve-qui-peut opéré dans les rangs des dignitaires du régime Compaoré. 

alt

Vraies au fausses? Difficile de vérifier pour l’instant les informations qui foisonnent sur leurs lieux respectifs de «repli tactique», mais l’ex-président Blaise Compaoré et son épouse, Chantal, seraient à Yamoussoukro (Côte d’Ivoire).

Son petit frère François et l’ancien ministre de l’Economie et des Finances, Lucien Marie Noël Bembamba, se seraient refugiés à Cotonou au Bénin.

L’ex-président de l’Assemblée nationle, Soungalo Appolinaire Ouattara, quant à lui, aurait trouvé refuge à Abidjan (RCI) tandis que l’ancien ministre des Affaires étrangères, Djibril Bassolet, aurait préféré la France comme pays d’accueil.

Quid de l’ex-Premier ministre, Luc Adolphe Tiao, et des «députés tripatouilleurs»? Mystère et boule de gomme même si certains, qui semblent dans le secret des dieux, les disent en «résidence surveillée» au pays des hommes intègres.

Alors qu’on le croyait hors du pays, le général Gilbert Diendéré, chef d’Etat-major particulier de Blaise Compaoré a fait son apparition à la rencontre entre le lieutenant-colonel Isaac Zida, l’opposition et les organisations de la société civile hier soir à Ouagadougou.

R.D. CONGO: Kinshasa abrite l’assemblée générale des maires francophones

MATTEO RENZI: “Nationalité italienne aux enfants étrangers après un cycle scolaire”