in

BURKINA FASO: Messe de requiem – Pour le repos de l’âme de Mgr Dieudonné Yougbaré

Paix à son âme!

L’Eglise-Famille de la conférence épiscopale Burkina-Niger a célébré, le samedi 3 novembre 2012, une messe pour le repos de l’âme de Mgr. Dieudonné Yougbaré dans la cathédrale Notre Dame des Grâces de Koupèla.

alt«UT cognoscant te et quem misisti Jesum Christum» (Qu’ils te connaissent et celui que tu as envoyé, Jésus Christ): c’est la devise que le tout- premier Evêque autochtone résidentiel de l’Afrique occidentale francophone, Mgr Dieudonné Yougbaré avait choisie. Le fils de Albert Lukri Yougbaré et de Philomène Poko Koudougou, dès sa venue au monde le 16 février 1917 a été considéré comme un «Messie» selon les différents témoignages.

Stoïque depuis son enfance jusqu’à sa jeunesse, très engagé à l’âge adulte, où il sera ordonné le 8 juillet 1956 à Ouagadougou comme «échantillon» (essai) en qualité d’évêque autochtone. Comme “aux âmes bien nées la valeur n’attend pas le nombre des années”, dit-on, Monseigneur Dieudonné Yougbaré passa une vie exemplaire et honorable dans la piété, la prière, et l’abnégation.

Admis à la retraite en 1995 à Bagré, il se retira après 39 ans de vie épiscopale dans la prière, jusqu’au 4 novembre 2011, jour de son appel à Dieu à l’âge de 94 ans. Selon l’Abbé Gérard Yougbaré, aux derniers instants de sa vie, quand on persistait toujours à le soigner, il opposait un non catégorique et disait: “laisssez-moi partir pour que Dieu donne le reste de ma vie à quelqu’un d’autre qui pourrait en avoir besoin pour le servir“. Aussi, leur citait-il le psaume 89: «A tes yeux, mille ans sont comme hier, c’est un jour qui s’en va, une heure dans la nuit».

Douze mois après sa mort, l’Eglise catholique retient toujours de ce grand homme, celui qui a mené une vie utile à tous. La lecture de son testament a fini par convaincre tout le monde de ce que fut feu Mgr Yougbaré: «Je lègue aux diocèses de Koupèla, tout ce qui m’appartenait : vases sacrés, objets liturgiques, bibliothèque» etc.

Depuis la veillée, de prière le vendredi 2 novembre 2012 à la messe le lendemain à 9 heures, la cathédrale notre Dame des Grâces de Koupèla a refusé du monde venu de tous les horizons et confessions, pour prier pour l’homme que l’Afrique noire francophone rend hommage. Pendant la veillée, le collège des évêques et prêtres présents ont d’abord fêté le 94e anniversaire à titre posthume de Mgr Yougbaré, en allumant 94 bougies devant l’hôtel, au cours de la prière. Le lendemain, samedi, la messe a été ponctuée de témoignages poignants de sa vie. Une messe qui a connue la présence des autorités coutumières, administratives et d’autres confessions religieuses.

IMMIGRATION ET ECONOMIE: Les transferts d’argent des immigrés toujours en hausse

SENEGAL: «Jëlël Sa Njël» nouvel album d’Abdou Guite Seck – Hommage à la femme sénégalaise