in

BURKINA FASO: Jean Baptiste Natama candidat à la présidentielle 2015

Actuel Directeur de cabinet à la présidence de la Commission de l’UA  

C’est officiel, l’actuel Directeur de cabinet à la présidence de la Commission de l’Union africaine, Jean Baptiste Natama sera le candidat de la Convergence Patriotique pour la Renaissance/Mouvement Progressiste (CPR/MP) à l’élection présidentielle prochaine. 

alt

Il avait été annoncé comme candidat à l’élection présidentielle de 2015. Mais sous la bannière de quel parti ? Beaucoup l’ignorait. Lui, c’est Jean Baptiste Natama, Directeur de cabinet de la présidente de la Commission de l’Union africaine qui a été investi comme candidat de la Convergence Patriotique pour la Renaissance/Mouvement Progressiste (CPR/MP).

Les membres de ce regroupement politique ont animé une conférence de presse le 17 janvier 2015 à Ouagadougou, pour donner les raisons de leur choix porté sur l’ancien Secrétaire permanent du MAEP (Mécanisme Africain d’Evaluation par les Pairs). C’est officiel donc, l’actuel Directeur de cabinet à la présidence de la Commission de l’Union africaine, Jean Baptiste Natama sera le candidat de la Convergence patriotique pour la renaissance/Mouvement progressiste (CPR/MP) à l’élection présidentielle prochaine. L’information a été donnée aux hommes de médias, le 17 janvier dernier au Conseil Burkinabè des Chargeurs (CBC), en l’absence de l’intéressé.

Selon Amadou Tapsoba, coordonnateur de la Convergence Patriotique pour la Renaissance/Mouvement Progressiste (CPR/MP), le choix de l’ancien Secrétaire permanent du Mécanisme africain d’évaluation par les pairs (MAEP), qui n’aura pas de statut particulier dans le bureau du mouvement, n’est pas fortuit.

«C’est au regard de la convergence des idéaux entre un mouvement de patriotes et de progressistes et un “intellectuel organique”, c’est-à-dire un homme qui comprend par la théorie et sent aussi par l’expérience la vie du peuple. En effet, le diplomate de carrière, enseignant-universitaire, fin observateur de la scène politique nationale, écrivain, celui qu’on appelle affectueusement “Monsieur bonne gouvernance” s’est illustré par de nombreuses prises de position et de réflexions qui s’inscrivent dans la continuité actualisée des ambitions politiques des dirigeants qui ont fait la fierté de la Haute-Volta, aujourd’hui Burkina Faso. Nourri d’un patriotisme indiscutable et d’un esprit panafricaniste à toute épreuve, Jean-Baptiste Natama est porteur d’un projet de société qui entend donner corps aux valeurs de justice, d’équité et d’intégrité. Il se veut le préfacier d’une nation libre, fraternelle, prospère et résolument tournée vers le progrès individuel et collectif», a-t-il soutenu.

La CPR/MP, un parti qui s’est appuyé sur l’existant

Selon les explications de Amadou Tapsoba, si le diplomate Natama a accepté de se présenter en 2015, c’est parce que les membres d’un certain nombre de partis politiques, de mouvements et d’associations de jeunes, de femmes et d’hommes sans considération d’appartenance ethnique, religieuse, sociale, réunis au sein de la CPR/MP le lui ont demandé.

«Nous avons eu des échanges fructueux avec Jean Baptiste Natama et c’est à l’issue de ce long entretien qu’il a accepté de se présenter», a-t-il revélé, avant d’ajouter que la CPR/MP tire sa légitimité des aspirations profondes des Burkinabè à un changement radical qui soit porteur d’une refondation et se veut «héritière de toutes les valeurs humanistes qui ont constitué et constituent le socle des grandes nations d’hier comme celles d’aujourd’hui». 

CAN 2015: Le Ghana mène le Sénégal (1-0), à la mi-temps (Vidéo)

ALLOCATION SOCIALE 2015 (ITALIE): Pour vivre en Italie, il faut maintenant au moins 5830 euros