in

BURKINA FASO: Djibrill Bassolé en course pour la présidentielle d’octobre 2015

Olé! Bassolé! 

Le général de gendarmerie Djibrill Bassolé a obtenu sa mise en disponibilité. L’ancien ministre des Affaires étrangères compte briguer la magistrature suprême, lors de la présidentielle d’octobre prochain. 

alt

Le général de gendarmerie Djibrill Bassolé a obtenu sa mise en disponibilité. L’ancien ministre des Affaires étrangères compte briguer la magistrature suprême lors de la présidentielle d’octobre prochain. Raison pour laquelle il se met en disponibilité de l’armée, comme l’exige la loi. Et d’après lui, c’est chose faite puisqu’un décret a été signé dans ce sens par le président Michel Kafando et le Premier ministre, Yacouba Isaac Zida, qui lui donne une disponibilité de l’armée pour une durée de 2 ans, et qui a pris effet depuis le 10 février 2015. 

«L’acte lui-même est un acte administratif normal à la demande de l’intéressé ou sur le constat que l’administration fait, on accorde une disponibilité à un militaire pour convenance personnelle ou pour toute autre raison», explique Djibrill Bassolé. 

A en croire le premier et jusque-là unique général de gendarmerie de l’histoire du Burkina Faso, c’est en réalité depuis 1999 qu’il est éloigné de l’armée. «Personnellement, je suis détaché de l’armée depuis 1999. Depuis 16 ans, j’exerce des fonctions politiques et internationales et je n’exerce aucun commandement militaire. La demande de mise en disponibilité n’est qu’une sorte de régularisation puisque depuis la fin du détachement, je suis employé par l’Organisation de la coopération islamique en tant qu’envoyé spécial pour le Sahel», précise le plus que probable futur candidat à la présidence du Faso. 

Pour M. Bassolé, ce décret revêt une importance particulière en raison du processus dans lequel il s’est engagé à donner très prochainement une réponse aux jeunes dirigés par Adama Kiéma, qui, le 11 janvier dernier, avaient appelé Djibrill Bassolé à se présenter à la prochaine élection présidentielle.

«Je fixerai bientôt une date à laquelle j’inviterai l’ensemble de ces jeunes, la jeunesse dans toutes ses composantes, pour leur présenter ce que je considère comme mon projet de société et répondre à l’appel qu’ils m’ont lancé, comme je l’ai promis d’ailleurs», promet Djibrill Bassolé.

UHURU KENYATTA: La CPI met fin à la procédure des charges contre le président kenyan

CITTADINANZA: Figlio di irregolari, ma nato e cresciuto in Italia: può essere italiano “ius soli”