in

BURKINA FASO: 20ème Festival Jazz de Ouaga

Des festivals qui n’ont pas été en… vingt!

Du 27 avril au 5 mai prochain, se tiendra la 20e édition du Festival Jazz à Ouaga, sous le thème: “20 ans de jazz à Ouaga: quelle contribution à la promotion de la musique au Burkina Faso et en Afrique?”

Et pour cette 20e édition, ce sont 250 concerts à Ouagadougou et dans une dizaine de villes du pays, l’organisation de conférences, expositions, projections…qui sont concoctés pour les mélomanes.

Le président de l’Association “Jazz à Ouaga”, Abdoulaye Diallo, a souligné que le budget prévisionnel de cette 20e édition est de plus de 89 millions CFA.

Il a ajouté que cette rencontre verra la participation d’artistes de renom, tels que le Bembeya Jazz National (Guinée), Victor Démé (Burkina Faso) Médéric Collignon (France), l’Ame des poètes ( Belgique), ainsi que Tribute to Ali Farka Touré ( les héritiers du plus grand Buesman africain).

Pour lui “,Jazz à Ouaga 2012” aura un parfum d’innovation. “L’implantation du village de jazz à Ouagadougou à la place de la nation, dans le souci de rapprocher le festival du public, la décentralisation dans les autres villes du pays sont les innovations majeures de cette édition“, a t-il affirmé, indiquant que le festival a, depuis sa création, organisé des formations dans les différents domaines de la filière musicale.

Des artistes burkinabè ont pu bénéficier de rencontres et d’échanges avec les professionnels, d’ici et d’ailleurs. Ce festival a eu un impact considérable sur l’émergence d’artistes nationaux comme Bil Aka Kora, Alif Naaba, Bebey Prince Bissongo, Mariah Bissongo...”, a t-il justifié, faisant savoir que les défis à relever par sa structure dans les années à venir, sont nombreux.

Il s’agit ,entre autres, de contribuer à la professionnalisation des métiers de la musique, de soutien à l’expression musicale burkinabè, de créer l’émulation permettant à des artistes émergents de concourir dans un challenge…

Par ailleurs, il a levé le voile sur la coïncidence des dates de la cérémonie des “Kundé ” et du ” festival Jazz à Ouaga”.

Depuis 1998, la résolution a été prise de tenir le festival le dernier vendredi du mois d’avril. Ce sont les ” Kundé”, qui sont venus se greffer à cette date. S’il y a une coïncidence, c’est aux organisateurs des “Kundé” de se justifier“, a t-il martelé.

 

ENVIRONNEMENT: En 2017, l’Afrique génèrera plus de déchets électroniques que l’Europe!

COTE D’IVOIRE: Le Révérend Ediémou Jacob fait Ambassadeur de la paix