in ,

“BONUS VACANZA” . Comment fonctionne la ‘prime de vacances’ en Italie: qui peut la demander

L’été est arrivé et il est temps de penser aux vacances tant attendues. Parmi les mesures gouvernementales envisagées pour encourager le secteur du tourisme, il y a le “Bonus vacanza” (Prime de vacances) pour les personnes ayant certaines tranches de revenus et les conditions pour y accéder. Découvrez comment le demander.

COMMENT CA FONCTIONNE

Le “Bonus vacanza” est une mesure prévue par le “Decreto Rilancio” (Décret de relance) n.34/2020, publié au Journal officiel le 19/05/2020. Le gouvernement, sur proposition du MIBACT (Ministère du Patrimoine et des Activités Culturelles et du Tourisme), a préparé une mesure incitative pour les résidents en Italie qui prévoient d’y passer leurs vacances.

DUREE

Le “Bonus vacanza” sera versé du 1er juillet au 31 décembre de l’année en cours, sous la forme d’un crédit d’impôt. Il ne s’agit donc pas d’un bon à dépenser, mais d’un crédit d’impôt ainsi articulé:

– 80% du montant du “Bonus vacanza” apparaîtra comme une remise réelle sur la facture et sera identifié par l’opérateur pour la nuitée et pour les services des établissements touristiques et d’hébergement, fermes, chambres d’hôtes, etc. Le remboursement se fera par la reconnaissance d’un crédit d’impôt, également transférable à des tiers et à des banques;

– 20% restants seront:

  • attribués à l’impôt sur le revenu du citoyen qui utilisera l’incitation financière;
  • et déductibles de la déclaration d’impôt.

MONTANTS

Le “Bonus vacanza” couvre les montants suivants, selon les composants du ménage:

  • 150 euros pour une seule personne (donc parfait pour ceux qui souhaitent voyager seuls);
  • 300 euros pour 2 personnes;
  • 500 euros pour 3 personnes ou plus.

QUI Y A DROIT

Le “Bonus vacanza” est prévu pour les ménages dont le revenu de l’ISEE (Indicateur de la Situation Economique Equivalente) est inférieur à 40.000 euros.

N.B.: Il ne peut être utilisé que par un seul membre du ménage lui-même.

CONDITIONS A REMPLIR

Dans le “Decreto Rilancio” (qui prévoit également le “Bonus Bici” (prime bicyclette) sont également mentionnées certaines conditions d’accès à la prime:

  • les dépenses doivent être engagées dans une solution unique par rapport aux services fournis par l’entreprise d’hébergement touristique concernée;
  • le montant des dépenses encourues doit être certifié par une facture électronique ou un document commercial (reçu électronique);
  • le paiement du service doit être effectué sans l’aide, l’intervention ou l’intermédiation de personnes qui gèrent des plateformes ou des portails télématiques tels que Airbnb ou Booking par exemple. Il est possible de contacter des agences de voyage à la place.

SOUMISSION DE LA DEMANDE

Habituellement, d’autres mesures qui incluent le versement d’une prime de dépenses comprennent la présentation d’une demande à travers un formulaire. Le “Bonus vacanza”, en revanche, est acquis au moment de l’achat. Le MIBACT (Ministère du Patrimoine et des Activités Culturelles et du Tourisme) travaille à la création d’un portail, également disponible sous forme d’applications, qui devrait être actif à partir de la mi-juin.

Pour télécharger l’application, il peut être nécessaire de disposer d’un SPID (Système Public d’Identité Numérique), qui est utilisé pour accéder aux services en ligne de l’administration publique et des particuliers.

Le choix d’accepter le “Bonus vacanza” reste, dans tous les cas, à la discrétion de l’établissement d’hébergement et n’est pas obligatoire.

CONSEIL: Pour de plus amples informations, contacter directement les contacts de votre hôtel, de votre gîte, etc.

Comments

Lascia un commento

Il tuo indirizzo email non sarà pubblicato. I campi obbligatori sono contrassegnati *

Loading…

Comments

comments

CHÔMAGE – Amortisseurs sociaux auxquels a droit qui perd son emploi en Italie: 2) DIS-COLL (Indemnité de chômage pour travailleurs “co.co.co”)

alt

NATIONALITE ITALIENNE – Mouvement #ItalianiSenzaCittadinanza: “Les 4 ans pour la naturalisation, c’est une honte imposée par le Décret de sécurité Salvini; il doit être abrogé”.