in

BIG BROTHER AFRICA: Les lauréats une ghanéenne et un zimbabwéen

Le zimbabwéen Wendall Parson est un homme riche!
Il s’appelle Wendall Parson, il a 23 ans et c’est désormais un héros dans son pays. Ce Zimbwabwéen est en effet l’heureux vainqueur de l’émission de télé réalité «Big Brother Africa» cette année, une émission très populaire sur le continent depuis 2003.

Parson, 23 ans, a gagné le premier de 200.000 dollars pour avoir remporté la finale de Big Brother, au côté de la top-model nigériane Karen Igho.

Dans ce programme de téléréalité, diffusé pour la première fois aux Pays-Bas il y a 10 ans, un groupe de personnes doit vivre ensemble dans une maison isolée de l’extérieur mais filmée continuellement par des caméras de télévision. Les candidats sont en compétition pour gagner une somme d’argent importante et soumis au vote du public.

 

Lors de son retour à Hararé, le jeune homme a été accueilli comme une véritable star. Cette victoire lui a aussi valu un déjeuner et un généreux chèque de la part du président Robert Mugabé.

En plus de 200 000 dollars gagnés lors de l’émission, Wendall, premier Zimbabwéen à gagner, a reçu du président Mugabe un bonus de 50 000 dollars. Une somme réunie grâce à des dons de chefs d’entreprise du pays selon le chef de l’Etat. Une somme énorme alors que d’après les dernières données de la Banque mondiale, 72% de la population vit en dessous du seuil de pauvreté au Zimbabwe…

Un somme de 10.000 dollars a également été remise à Vimbai Mutinhiri, un autre participant au show télévisé.

Je ne sais pas ce qui s’est passé dans cette maison. Les 91 jours sont faits pour tester votre capacité et votre force. Et vous avez démontré la force intellectuelle que vous avez“, a dit Mugabe, parlant du programme de téléréalité.

L’année passée, Mugabe avait remis une somme de 300.000 dollars de compensation à Munyaradzi Chidzonga, le responsable du programme de téléréalité, après que des fans avaient déclaré qu’il avait été injustement renvoyé. Mugabe a affirmé que les sommes ont été données par des directeurs d’entreprises locales.

Je suis ici et fier d’etre Zimbabwéen. Nous sommes un grand peuple“, a déclaré Wendall Parson.

 

S. Mabialaa

 

CIE: Pedica (IDV): Femmes et enfants traités comme prisonniers

AFRICHINE: Investissements chinois de 50 milliards CFA en Afrique, d’ici 2015