in

Arci : ” La loi Bossi-Fini a augmenté l’immigration irréguliére”

Rome, 23 août 2010 ” Come al solito, ce Gouvernement tente de faire passer l’idée d’une gestion sérieuse de l’immigration à travers le mécanisme de l’expulsion et de la détention administrative”. Filippo Miraglia, Responsable pour l’Immigration des Arci, commente ainsi les déclarations du sous-secrétaire à l’Intérieur Alfredo Mantovano, dans le mérite à l’objectif d’ouvrir de nouveaux Cie dans les régions densement peuplées comme Campania, Toscana, Veneto et Piemonte. Les déclarations du sous-secrétaire Mantovano selon laquelle grace aux Cie, il a été possible, depuis l 1 janvier de cette année à aujourd’hui, de réaccompagner à la maison 9.300 clandestins, Miraglia réplique ainsi”: ” à moi il semble, par contre, que les données disent le contraire, et que le mécanisme dont il parle à Mantovano ne fonctions pas tout à fait. Les 9.300 individus qui ont été accompagnés par force dans les Pays d’origine représentent une briciola en comparaison aux clandestins que la loi sur l’immigration voulue par ce Gouvernement a produit. Il a été vraiment la loi Bosso Fini, en effet, à provoquer une augmentation consistante des phénomènes d’immigration irréguliére”.
” Les deux plus grande régularisations sur l’immigration de l’histoire italienne , comme par exemple celle de 2002 qui a assaini 650000 immigrés, a été promue vraiment par l’actuelle majorité, donc ils savent bien que ceci est un procès qui ne fonctionne pas, qui ne porte à rien, mais je ne comprends pas pourquoi, ils s’obstinent à vouloir continuer à annoncer des mesures de façade qui se traduisent seulement dans la propaganda”. Pour Miraglia ” il faudrait promouvoir des parcours qui permettent aux immigrés de se régulariser, comme par exemple la promotion de la légalité; dans les rapports du travail qui entre l’autre, porterait une grosse recette dans les caisses de l’Etat” .
L’ annonce d’ouverture de nouveaux Cie ” ne résoudra rien ,aussi parceque dans les Centres existants, il y a beaucoup de places libres, qui ne sont pas exploitées parcequ’ ils serviraient aux forces de l’ordre additionnelles. La même UE, du reste, avec la’ directive immigrati’ que le Gouvernement sara’obligé à réaliser à la fin de cette année prévoit la détention comme dernière ratio. La même directive impose aux personnes présentes sur le territoire national en ne respectant pas la loi dur l’immigration soit d’abord demandée d’aller, le soi-disant ‘ repatriement volontaire’ et il prévoit ausi une forme plus fort de tutelle légale dans les comparaisons des immigrés, en les donnant la certitude du droit à la défense

Mais le Gouvernement montre restio à réaliser cette directive, et ceci par exemple le motif pour lequel a été introduit le délit d’immigration clandestinité”. Entre temps on vérifie des cas de fuite des Cie, le dernier concernant les 30 clandestins fuis du Centre d’Identification et d’Expulsion de Perceuses

Cie : Actuellement treize sont actifs en Italie

Réponse de l’expert: J’ai reçu un clandestin à la maison, qu’est-ce que je risque ?