in

AMBULANTS: Massage? Non, merci!

Les masseurs ambulants deviennent hors-la-loi.

Une disposition du Ministère de la Santé interdit les massages à la plage. “Milieu inapproprié, crèmes dangereuses et hygiène douteuse. Risques d’infections et dégâts à la peau”.

Cet été aussi, les plages italiennes seront off-limits pour les masseurs ambulants.

Pour la 4ème année consécutive, au nom de la “tutelle de la sauvegarde publique”, le Ministère de la santé a décidé d’interdire les prestations de ces travailleurs, qui la plupart sont des immigrés.

Sur les plages marines, lacustres et fluviales et environs, il est interdit aux ambulants d’offrir, à n’importe quel titre, des prestations de n’importe quel genre, assimilables à des massages esthétiques ou thérapeutiques”, explique la disposition du Ministère de la Santé.

Ce sont les Communes, et donc la Police municipale, qui devront faire respecter l’interdiction.


Le texte de la disposition sera affiché dans toutes les ASL (Organisme Sanitaire Locale) et à l’entrée de tout exercice commercial ou récréatif se trouvant le long des littoraux, comme par exemple: les établissements balnéaires.

La prévention engage également les gérants des plages, qui doivent avertir les autorités, s’ils voient des massages ambulants.


Mais au fonds quel danger y a-t-il à se faire masser à 10 euro sous le parasol?“, pourrait-on se demander.

Le Ministère de la Santé signale que ces prestations se font dans un cadre inapproprié et avec des “huiles, pommades, crèmes et onguents” d’origine obscure, qui pourraient abimer la peau.

En outre, si le masseur n’a pas les mains propres, il pourrait transmettre des infections cutanées comme les gales et les dermatophytoses.

 

Elvio Pasca

FMI: 129 millions USD à la Cote d’Ivoire

LIBYE: Exactions des rebelles du CNT?