in

AFRIQUE DU SUD: Une nouvelle banque de développement pour consolider le bloc BRICS

Les briques du BRICS!

Accueillir la première Banque de développement de l’alliance BRICS (Brésil, Russie, Inde, Chine et Afrique du Sud) qui représentent 40% de la population mondiale avec 20% de croissance et possèdent 18% du PIB de la planète. C’est l’ambition de l’Afrique du Sud qui abrite cette rencontre prévue les 26 et 27 mars 2013.

altLes dirigeants des pays émergents veulent que leur club comprenant le Brésil, la Russie, l’Inde, la Chine et l’Afrique du Sud soit pris au sérieux, et ce mois, ils devraient faire un pas décisif vers la création d’une banque de développement pour lui donner une substance et une crédibilité réelles.

Il n’y a aucun doute que la Banque de développement du BRICS ne soit un développement opportun. Le besoin de cette banque est assez évident si vous regardez la croissance des échanges commerciaux entre les pays du BRICS et les frustrations que ces pays ont eues à l’égard des institutions existantes de financement du développement telles que la Banque mondiale et le FMI (Fonds monétaire international. Ensuite, il y a le fait que ces pays disposent de grands programmes d’extension des infrastructures, ce qui constitue une raison de plus pour créer cette banque – le besoin est là“, a déclaré Sandile Zungu, le secrétaire du ‘South Africa’s Black Business Council’ (Conseil sud-africain des entreprises dirigées par des Noirs).

Selon Hannah Edinger, directrice de la recherche et de la stratégie à ‘Frontier Advisory’, un group de conseils sur les marchés émergents, il faudrait au moins 15 trillions USD dans les pays du BRICS au cours des 10 à 20 prochaines années pour financer ces projets, en particulier en Inde et en Afrique du Sud.

Lynette Chen, directrice de la Fondation des affaires du NEPAD (Nouveau Partenariat pour le Développement de l’Afrique), a estimé qu’il y a actuellement un déficit de 480 milliards USD dans le financement des infrastructures en Afrique, que la nouvelle banque du BRICS devrait aider à régler.

La Banque de développement du BRICS pourrait devenir l’organisme de crédit de choix pour l’Afrique“, a-t-elle indiqué.

Alors que le prochain sommet du BRICS, à Durban, à la fin du mois, sera le premier à être organisé sur le sol africain, des responsables tiennent une série de réunions dans les pays pour s’assurer que le club politique se dote d’un véritable pivot économique.La Banque de développement du BRICS sera dotée au départ d’un capital de 50 milliards USD, avec 10 milliards USD provenant de chacun des membres du BRICS.

VATICAN: Fumée blanche – Le nouveau Pape élu!

MASSACRE DE FIRENZE: Nationalité italienne aux 3 survivants sénégalais