in

AFRIQUE DU SUD: Nouveaux billets de banque à l’effigie de Mandela!

Mandela remplacera le “Big 5”, quintette des animaux emblématiques de la nation arc-en-ciel.

Le président sud-africain Jacob Zuma a fait savoir que les nouveaux billets de banque de son pays seront à l’effigie de Nelson Mandela “Madiba”, l’ancien président et Prix Nobel de la paix aujourd’hui âgé de 93 ans. Les nouvelles coupures seront mises en circulation, à partir de la fin de l’année 2012 et concerneront tous les billets.

Le secret avait été bien gardé afin de ménager l’effet d’annonce : à partir de la fin de l’année, la Banque centrale sud-africaine émettra ses rands, la monnaie locale, à l’effigie de Nelson Mandela. C’est ce qu’a fait savoir, à Pretoria, le président en exercice Jacob Zuma, flanqué de la présidente de la Banque centrale sud-africaine Gill Marcus et du ministre des Finances Pravin Gordhan.

Le choix du 11 février n’était pas innocent puisque c’est le jour anniversaire de la sortie de prison en 1990 du Prix Nobel de la paix, après avoir été incarcéré durant 27 ans pour sédition par le régime de l’apartheid. Fin 2012, la Banque centrale commencera donc à mettre en circulation des billets de 10, 20, 50, 100 et 200 rands (100 rands valent environ 10 euros) ornés du visage souriant de « Madiba », le nom tribal sous lequel l’icône de la lutte anti-apartheid est également connue dans son pays.

Jusqu’alors, ces billets représentaient les animaux emblématiques de la nation arc-en-ciel:

● le rhinocéros (10 rands);

● l’éléphant (20 rands);

● le lion (50 rands);

● le buffle (100 rands);

● et le léopard (200 rands).

Ce quintette, également connu sous le nom de «big five» par les amateurs de safari-photos, continuera quand même à figurer sur les nouvelles coupures, mais seulement au verso.

«Avec ce modeste geste, nous voulons exprimer notre profonde gratitude envers ceux qui ont sacrifié leur vie pour les habitants de ce pays », a déclaré le président Zuma lors de la cérémonie. « Merci à ‘ Madiba ‘ pour son amour, sa manière de diriger et son leadership», a-t-il repris, en louant également les valeurs attachées à jamais au nom de Mandela, à savoir «le pardon et la réconciliation».

Les préparatifs de la cérémonie ont quand même provoqué un léger vent de panique dans la finance car, dans son souci de ménager la surprise, le gouvernement avait convoqué les médias à Pretoria pour « faire un communiqué d’importance nationale », sans toutefois en préciser la nature.

S’attendant à une annonce concernant une nouvelle orientation économique, les marchés ont un moment anticipé une mauvaise nouvelle, le rand perdant jusqu’à 3% de sa valeur par rapport au dollar dans la journée de l’annonce, avant de se refaire une santé une fois la vérité connue. «Je m’excuse pour la confusion que nous avons pu créer», a indiqué la présidente de la Banque centrale, Gill Marcus, à l’issue de la conférence de presse.

Hospitalisé pour une infection respiratoire aiguë l’an dernier, Nelson Mandela s’est retiré en juillet dernier à Qunu, le village de son enfance, au sud du pays entre Durban et Port Elizabeth. Son absence aux cérémonies du 100e anniversaire de l’ANC, début janvier, a suscité l’inquiétude quant à son état de santé mais ses proches ont fait savoir depuis qu’il se portait bien.

Aux dernières nouvelles, le premier président noir d’Afrique du Sud vient de regagner sa résidence de Johannesburg afin que puissent s’effectuer des travaux de maintenance dans sa maison de Qunu. La dernière apparition publique de Nelson Mandela remonte à la cérémonie de clôture de la Coupe du monde de football, le 11 juillet 2010.

 

 

SÉNÉGAL: Le CV d’Hervé Renard fut déposé à la FSF en 2009

ALLEMAGNE: Démission du president Christian Wulff à 11h