in

AFFAIRE DSK: La femme de chambre a craché son morceau

Nafissatou Diallo rompt le silence devant les médias américains.

Enfin le timbre de sa voix et son visage, que l’on présumait joli, au regard des commentaires de ceux qui l’ont côtoyée! Pour la première fois, depuis l’éclatement de la présumée affaire d’agression sexuelle dont elle aurait été victime de la part de Dominique Strauss-Kahn le 14 mai 2011, Nafissatou Diallo, la femme de chambre du Sofitel Hôtel, livre elle-même sa version des faits, jusque-là narrée par ses avocats.

Dans l’entretien, qui intervient une semaine avant le retour de l’ex-patron du FMI devant la justice américaine, la Guinéenne de 32 ans maintient ses accusations contre DSK, qu’elle entend voir payer pour son acte.

«Je veux qu’il aille en prison. Je veux qu’il sache qu’il existe des endroits où vous ne pouvez pas vous servir de votre fric, de votre pouvoir quand vous faites un truc pareil», a-t-elle déclaré, qualifiant au passage son “agresseur” «d’homme fou, nu et à la chevelure grise», les larmes pleins les yeux.

 

Les détracteurs parlent d’une opération de com, dans le but de jouer sur la sensibilité des jurés qui viendront à trancher l’affaire, et d’une campagne médiatique visant à renforcer l’accusation, «dégonflée» par les récentes révélations du procureur de New York, qui ont sérieusement entamé la crédibilité de la jeune femme ou de stratégie pour reconquérir l’honneur d’une femme qu’«on est arrivé à traiter de prostituée»?

En tous les cas, l’interview aura-t-elle une incidence sur l’issue du procès? Qui vivra verra!

 

C. E.

MAROC: 11ème Festival National de musique gnawa

UNION EUROPÉENNE: 32,5 millions d’immigrés réguliers