in ,

A Bergamo (Italie), le parti Lega demande des entrées séparées dans les bus pour les étrangers

FERMATA BUS FACOLTA INGEGNERIA MESIANO DI POVO / FOTO DI ALESSIO COSER

Un dirigeant de la Lega de la petite ville de Sedrina (dans la Valle Brembana), Enzo Galizzi, a demandé au préfet que les migrants n’utilisent les transports publics locaux qu’à certaines heures, afin de ne pas oter les places aux étudiants.

Avec Galizzi, s’étaient également présentés Daniele Belotti et Alberto Ribolla, députés de Bergamo.

Laissez les élèves de Bergamo embarquer en premier et, seulement après, les passagers immigrés“. C’est la demande que certains représentants de la Lega avaient adressée au préfet de Bergamo, Enrico Ricci; requete qui a été au centre d’une intervention des groupes de centre gauche de la région, qui parlent de “fait très grave” et de “revendications racistes“.

Après les controverses sur les questions sociales contre la demande, la position prise par le centre-gauche dans la Région a été claire et nette: “Pour les chefs de groupe de centre-gauche au Conseil régional, Michele Usuelli (Più Europa-Radicali), Fabio Pizzul (Partito Democratico), Niccolò Carretta (Azione) et Elisabetta Strada (Lombardi Civici Europeisti), c’est une demande abominable“.

Comments

Lascia un commento

Il tuo indirizzo email non sarà pubblicato. I campi obbligatori sono contrassegnati *

Loading…

Comments

comments

“BONUS PC / TABLET” – Comment et qui faire la demande du ‘Bon Ordinateur / Internet’ en Italie

“SANATORIA 2020”: Petit guide des instructions sur les obligations de cotisation et de déclaration pour la régularisation de masse en Italie