in

YOULOU MABIALA – Concert en hommage au musicien congolais convalescent (VIDÉO)

Un hommage anthume a été rendu, le 26 novembre, au Centre culturel Jean-Baptiste-Tati-Loutard, situé à Pointe-Noire, à l’artiste musicien Youlou Mabiala par un concert rumba joué par les orchestres les Tchatchamens et les Makandas. Michel Boyibanda, un ancien coéquipier de Youlou Mabiala dans l’orchestre TP Ok Jazz et dans les Trois frères, était l’invité vedette du concert. 

Concert musical, témoignages et défilé des sapeurs ont marqué cette journée hommage à Youlou Mabiala, “Le prince YM” pour les intimes, animée par le journaliste-animateur Jo Pambou, le premier président de l’orchestre Kamikaze. Pendant plus de 5 heures, les orchestres les Tchatchamens et les Makandas se sont succédés au podium pour interpréter une bonne partie du répertoire de Youlou Mabiala, aujourd’hui convalescent après son accident cardio-vasculaire en 2004 à Pointe-Noire. 

Pour le Centre culturel Jean-Baptiste-Tati-Loutard et son directeur Alain Rock Ngoma, cette initiative vise à valoriser les talents qui ont marqué notre musique. En communication téléphonique avec Youlou Mabiala avant le concert, il a dit qu’il se rétablit petit à petit, continue d’écrire des chansons mais n’a pas encore les facultés nécessaires de monter à nouveau sur scène. 

Ce concert a été une réussite tant par l’interprétation impeccable des chansons que par l’affluence qui a pris d’assaut le Centre culturel Jean-Baptiste-Tati-Loutard, nostalgique de la bonne et vieille rumba. Presque tout le répertoire de l’icône a été déroulé, depuis l’orchestre Ok Jazz, Les Trois frères et les Kamikazes. Des titres comme “Koumbé”, “Judoka”, “1×2 Mabé”, “Nsona Ombelé”, “Loufoukari”, “Mon avocat a voyagé”, “Muana Luambo” ont reçu des salves d’applauddissements. 

De nombreuses personnalités, qui ont connu et vécu avec Youlou Mabiala, ont fait leur témoignage à l’instar de Michel Boyibanda qui a dit: «Quand j’amène Youlou Mabiala à Kinshasa, il est vite intégré au sein de l’Ok Jazz et sera même le deuxième produit fabriqué par Luambo Franco après Mujos Mulamba. Avec Les Trois frères (Loko Massengo, Toulou Mabiala et moi), nous avions fait trembler beaucoup d’orchestres à Brazzaville et à Kinshasa. Malheureusement, la méchanceté des gens a fait qu’on se disloque très rapidement». 

 

L’un des fils de Youlou Mabiala a également fait son témoignage. Il a reçu les encouragements de Michel Boyibanda qui a vu en lui les qualités de son père quand il a fredonné un refrain. Nestor Issanga et Roger Tello, deux journalistes de Radio Congo à l’époque qui ont assisté au concert de Youlou Mabiala au Prince d’or à Bifouiti, à Bel air, à Macedo ou au Bar Loufoulakari se sont exprimés aussi à leur tour sur les bons moments passés avec ce dernier.

«Youlou Mabiala savait écouter et était un fin récupérateur. Dans tous les orchestres où il est passé, il a toujours donné le meilleur de lui-même», a déclaré Roger Tello. Quand la soirée a pris fin tard dans la nuit, tout le monde était satisfait d’avoir assisté à ce moment inoubliable.

RWANDA – Kigali ouvre une enquête sur le rôle de responsables français sur le génocide

LA CAN EN CHANSON – Coup double de la chanteuse camerounaise Beko Sadey (VIDÉOS)