in

VOYAGER A PAQUES: Attention au permis de séjour!

Retour… sans tour, ni détour!

Seulement qui a un document valable peut se déplacer librement entre l’Italie et leur propre pays ou dans la Zone Schengen. Qui attend la régularisation dioit au contraire rester en Italie. 

altQui a pris quelques jours de congés pour Pâques et planifie un voyage au pays ferait bien de vérifier la situation de son permis de séjour. Comment faire pour éviter de mauvaises surprises?

Qui a un permis valable peut retourner au pays et rentrer en Italie à tout moment: l’important est d’avoir sur soi son permis de séjour.

Il peut ensuite se déplacer pour tourisme, sans visa, dans tous les pays Schengen: Belgique, France, Allemagne, Luxembourg, Pays-Bas, Portugal, Espagne, Autriche, Grèce, Danemark, Finlande, Suède, Islande, Norvège, Slovénie, Estonie, Lettonie, Lituanie, Pologne, République Tchèque, Slovaquie, Hongrie, Malte et Suisse. 

Si on choisit un pays non – Schengen, il faut vérifier si, selon les accords avec son propre pays, on a besoin ou pas de visa. 

En attente du renouvellement du permis de séjour 

Pour qui attend le renouvellement du permis de séjour, le voyage aller ou retour entre l’Italie et son pays ne devrait pas passer ou faire escale dans un pays Schengen.

Il faut porter avec soi et montrer à la police de frontière:

– le passeport; 

– le permis périmé;

– et le reçu de la poste (cedolino) à montrer à la police de frontière.

En attente de la délivrance du 1er permis de séjour

Qui attend le premier permis de séjour de travail ou regroupement familial, peut voyager dans l’Espace Schengen seulement s’il a un visa de type “Schengen Uniforme”, valable pour toute la durée du voyage, sinon il  peut seulement voyager entre l’Italie et son pays d’origine, sans faire d’étape dans un autre pays UE. 

Dans tous les cas, il doit porter sur soi:

– le passeport; 

– le reçu de la poste (cedolino); 

– et le visa spécifiant le motif du séjour en Italie. 

En attente de régularisation

Qui est en attente de régularisation doit rester en Italie, parce que le reçu de la demande (cedolino) n’est pas un document valable pour rentrer de nouveau en Italie.

Avant de pouvoir voyager au pays, les travailleurs étrangers doivent donc attendre la convocation au “Sportello Unico” (Guichet Unique) pour l’Immigration pour la signature du contrat de séjour et la présentation de la demande de délivrance du permis de séjour.

GUINEE-BISSAU: Elections générales – Dans l’attente des résultats

CENTRAFRIQUE: Le président tchadien Idriss Déby prédit l’échec de la mission onusienne en Centrafrique