in

VATICAN: “L’Europe nationaliste incite à la peur des immigrés”

Déclarations de Mgr Antonio Maria Vegliò, Responsable Immigration du Vatican.

Le retour du nationalisme en Europe a créé «un rejet et une marginalisation, violente même, des minorités. L’adoption de politiques hostiles à la différence culturelle ont, de manière plus ou moins visibles, suscité la peur de la diversité. Mais la diversité culturelle est une caractéristique du Vieux Continent”.

En est convaincu Mgr Antonio Maria Veglio, président du Conseil Pontifical pour les Migrants et les Personnes Itinérantes, intervenu au Meeting interreligieux pour la Paix, promu par la Communauté de Sant’Egidio.

Selon Veglio, là où ont été mises en place des politiques hostiles à la diversité culturelle, “les flux migratoires ont été perçus comme une menace à l’identité des peuples autochtones. Au contraire, l’histoire de l’Europe comme un continent, est marqué par l’héritage reçu de divers peuples qui ont créé une hybridation culturelle évidente. La diversité culturelle n’est donc pas juste un résultat de l’immigration de nos jours, mais une caractéristique de l’identité européenne“.

Veglio a alors dit que si l’émigration de cette période peut être définie comme ère de l’émigration, on assiste également au retour du nationalisme. La rencontre des différentes cultures et leurs connaissances pacifique, réciproque et sans préjugé, est avant tout une richesse, un élément positif, quelle que soit la difficulté qui peut causer la coexistence de personnes de cultures différentes. Il faut que les modèles éducatifs se renouvèlent et il faut apprendre à respecter et apprécier les différentes cultures, à la découverte des éléments positifs qu’elles peuvent révéler, aider à changer les comportements de peur ou d’indifférence envers la diversité, pour instruire à l’accueil, l’égalité, la liberté, la tolérance, le pluralisme, la coopération, le respect, la responsabilité et la non-discrimination.

 

Elvio Pasca

DÉBARQUEMENTS: Lampedusa vidée, les employés des CIE protestent: “Et nous?”

MUSIQUE CONGOLAISE: «Coupé décalé» a décalé «Ndombolo»