in

TUNISIE: ESSEC – Un nouveau diplôme spécialisé en finance islamique

La section Essect!

L’ESSECT (Ecole Supérieure des Sciences Economiques et Commerciales de Tunis) va former, à partir de la prochaine année universitaire (2012-2013) et, ce durant 2 ans, les premiers cadres désireux d’obtenir un diplôme spécialisé en finance islamique en Tunisie, a annoncé le directeur de l’école, Sofiène Ghali.

Le responsable a précisé que le nouveau Master professionnel intitulé “Exécutive MBA en finance islamique”, premier du genre en Tunisie, est destiné aux cadres (en activité) diplômés de l’enseignement supérieur et ayant, au moins, une expérience de 3 ans dans l’industrie financière. Il s’agit d’un cursus de 2 ans, qui coûte dans sa globalité et par étudiant 15.000 dinars (toutes taxes comprises). La formation est assurée par une équipe composée, essentiellement, de professeurs de renom et de professionnels de la finance islamique reconnus à l’échelle internationale, a indiqué le directeur de l’ESSECT.

Présent à cette conférence, le président du COFIT (Conseil de la Finance Islamique de Tunisie), Mohamed Nouiri, a fait remarquer que le lancement de ce diplôme vient soutenir les nouvelles mutations du contexte économique tunisien orienté vers l’intégration d’un système financier mixte, combinant à la fois les institutions conventionnelles et les institutions de la finance islamique.

Le gouvernement post-révolution avait accordé, dans le cadre de la Loi des finances 2012, un intérêt particulier à l’industrie de la finance islamique en introduisant des textes de loi spécifiques à ce type de finance peu exploité en Tunisie (seulement trois banques spécialisées).

Durant les 5 prochaines années, la Tunisie aura besoin de 30.000 cadres spécialisés en finance islamique“, a constaté M. Nouiri, faisant valoir que le pays n’a pu répondre, jusqu’à ce jour, qu’à 10% de ces besoins en la matière (environ 3500 cadres).

Le master spécialisé “Exécutive MBA en finance islamique” est co-signé avec le CAFI (Conseil et Assistance en Finance Islamique) et bénéficie des labels du COFIS (Conseil Français de la Finance Islamique), du CIBAFI (Conseil Général des Banques et des Entreprises Financières Islamiques) et du COFIT.

SENEGAL: Législatives 2012 – La grande percée des «religieux»

TUNISIE: ESSECT – Un nouveau diplôme spécialisé en finance islamique