in

SENEGAL: Université de Koubalan – “Le projet aura bel et bien lieu”, selon Mgr Mamba

Pour une université sans adversité!

L’Evêque de Ziguinchor, Mgr Paul Abel Mamba, a assuré que le projet de construction de l’Université catholique à Koubalan (Bignona) sera réalisé, expliquant le retard des travaux par un manque de moyens.

altBeaucoup de doutes ont prévalu suite à la lenteur pour la mise en œuvre de ce projet. Aujourd’hui, nous sommes venus les rassurer que le projet aura bel et bien lieu“, a assuré Mgr Mamba, chancelier de l’Université catholique de Koubalan, qui s’exprimait à l’occasion d’une visite des évêques du Sénégal, de la Mauritanie, des Iles du Cap-Vert et de la Guinée-Bissau, à Koubalan, localité située à 20 km de Ziguinchor, où un site affecté pour l’implantation de l’Université catholique.

Cette visite entre dans le cadre de la première session de la Conférence épiscopale interterritoriale dont les travaux ont démarré lundi à Ziguinchor.

L’Archevêque de Dakar, Mgr Théodore Adrien Sarr, préside, dimanche 8 décembre, une messe solennelle en la Cathédrale Saint Antoine Padoue. Lundi, les évêques de la sous-région rencontrent la presse pour livrer les recommandations de la conférence épiscopale.

L’Evêque du diocèse de Ziguinchor a mesuré “les grands sacrifices” consentis par les familles de Koubalan pour avoir céder leurs terres. Selon lui, elles l’ont fait pour le bien commun, notamment l’éducation et la formation des enfants.

Le projet de création d’une université est une entreprise de longue haleine. Depuis une dizaine d’années, ce projet suit son cours à petits pas, parce que nous n’avions pas tous les moyens pour le faire d’un premier coup“, a insisté Mgr Mamba.

Poursuivant ses explications, il a ajouté: “L’un des facteurs qui a fait que ce projet a pris du retard, c’est la question de l’insécurité“.

Ainsi, l’évêque a demandé aux populations de Koubalan et environs et de la zone des Kalounayes de “s’impliquer dans le projet pour que ceux qui viendraient travailler ici le fassent dans la quiétude et la tranquillité“.

C’est un jour important pour la communauté rurale de Koubalan, pout toutes les populations des Kalounayes, du département de Bignona et de la Casamance. C’est un projet que nous avons attendu pendant très longtemps. Nous sommes heureux de savoir que le jour est enfin arrivé“, a dit Moustapha Sané, un conseiller rural.

L’élu a soutenu que le projet d’implantation de l’Université catholique se réalisera dans l’intérêt de tout le monde, en relevant qu’il entre dans le cadre de la recherche de la paix en Casamance.

Cheikh Sonko, membre de la société civile, se dit lui convaincu que l’Université catholique de Koubalan “va changer les pratiques pédagogiques pour une impulsion vers le développement durable“.

L’Université catholique, d’une superficie de 80 ha, va abriter un bloc administratif, des facultés, des villages d’hébergement et un complexe sportif.

Les habitants avaient, lors d’une manifestation organisée dans la localité, donné un ultimatum aux responsables de l’Université Catholique de l’Afrique de l’Ouest (UCAO) de démarrer les travaux de construction cette année.

Faute de quoi, ils avaient menacé de reprendre les terres agricoles cédées pour les besoins de cette université catholique.

TRASPARENCY INTERNATIONAL: Pays moins corrompus en 2013 – Le Botswana conforte son leadership en Afrique

VINCENT EMENYA: Imbattable portier nigérian – Plus de 1000 minutes sans prendre de buts!