in

SÉNÉGAL: Projet ALEMI – Du rap contre l’émigration clandestine

Pour une migration… rationnelle!

Série de concerts au Fouladou pour rompre avec le désert culturel. C’est l’initiative des Jeunes Rappeurs, koristes et comédiens à travers les spectacles organisés.

Kolda! Une zone où les artistes ont rarement l’occasion de se produire. Mais cette fois, les rappeurs ont tenu à offrir des spectacles de qualité orientés vers l’abandon des voyages illégaux et suicidaires des jeunes sénégalais laissés à eux-mêmes par des autorités centrales et locales qui ont fini de montrer leur incapacité à fixer les jeunes de notre pays.
Joignant l’utile à l’agréable pour demander aux jeunes de ne pas se suicider dans la recherche de l’argent, le projet «ALEMI» a été mis en place. C’est sous son égide que des concerts gratuits ont été offerts aux jeunes.
Rester ici, travailler ici et réussir ici ont été répétés par différents orateurs. Les jeunes ont été incités à se lancer dans des métiers non salariés notamment dans l’exploitation des nombreuses opportunités agro-sylvo-pastorales qu’offre la région de Kolda.
A travers ces slogans, ils ont su drainer des foules à Vélingara, à Pata en passant Sikilo Kolda commune. Les rappeurs koldois sont restés mobiliser contre les migrations illégales sous l’égide du projet ALEMI.
La bande à Mc Balédjo, Billy Baldé, Vieux Kanouté et autres King Habib ont eu l’occasion de faire bouger des foules souvent privées de concert.
L’apogée a été atteint à l’étape de Pata commune. La capitale du Sofagnama dans le département de Médina Yéro Foulah a retrouvé son fils Billy Baldé, un des nouveaux phénomènes du Rap au Fouladou.
Dans les trois capitales départementales, le Projet ALEMI a innové en intégrant les élèves dans l’organisation et l’accueil, atteignant ainsi son objectif de profiter de ces concerts pour éviter que les potaches prolongent encore les fêtes de Pâques.
Pour renforcer les capacités des collectivités locales à assumer leurs compétences, le projet envisage d’organiser des week-ends culturels au cours desquels le directeur de l’ARD Kolda présentera, devant les exécutifs locaux qui le désirent, une conférence-débat sur le thème suivant: “Décentralisation, Culture et Migration“.
Tout ceci, «pour préparer le grand colloque sur Migrations et Développement que le Projet, financé par l’Etat du Sénégal et l’Union européenne, compte organiser à Kolda en 2013», dit le coordonnateur Adama Thiam.

SOUDAN: Guerre entre les deux Soudans

ÉGYPTE: Présidentielle – Dix candidatures écartées et… enterrées?