in

SÉNÉGAL: Opposition sans position… unique!

Adieu candidature unique! Comme le CPA (Coalition Populaire pour l’Alternance) en 2006.
Jamais deux sans trois. Comme en 2006 avec l’éclatement de la CPA, Niasse, Ousmane Tanor Dieng, Bathily, Dansokho et consorts ont remis ça. Ils n’ont pas pu trouver un candidat unique pour faire face à Me Wade.Au lieu d’un seul candidat de l’unité et du rassemblement, Bennoo ira à la présidentielle avec deux. Même si Niasse sera présenté comme le candidat désigné de la coalition.

 

Macky Sall, Landing Savané, Talla Sylla et tous ces leaders ont eu raison sur ceux-là, optimistes qui croyaient que Niasse et Tanor pouvaient arriver un consensus permettant à Bennoo d’avoir un seul candidat. La montagne a donc accouché d’une souris. Bennoo est désormais divisé en deux camps. Celui de Moustapha Niasse et celui d’Ousmane Tanor Dieng. Fini donc le jeu de cache-cache au sein de cette coalition qui a fini par se disloquer comme le prédisaient les libéraux.

Mais l’histoire ne fait que se répéter. En effet, c’est comme si les coalitions de l’opposition ne résistent pas au temps mais surtout aux échéances électorales. On se rappelle qu’en 2006, la Coalition Populaire pour l’Alternative qui regroupait la quasi-totalité des partis composant aujourd’hui Bennoo Siggil Senegaal, s’était fixé comme objectif de désigner un candidat unique pour battre Wade en 2007. La suite, on la connaît. A quelques mois de la présidentielle de février 2007, la CPA vole en éclats. Niasse met sur pied sa propre coalition dénommée CA 2007 avec comme souteneurs, entre autres, le RND de Madior Diouf, le MSU de Massène Niang, le PIT d’Amath Dansoko.De son côté, Ousmane Tanor Dieng, soutenu par quelques partis, fait bloc à part.

C’est ce qui se passera aussi en 2012. Niasse a été désigné candidat de Bennoo malgré la farouche opposition des socialistes qui vont présenter la candidature d’Ousmane Tanor Dieng.

Les choses sont claires. Niasse est le candidat de l’unité et du rassemblement. Il a obtenu plus de voix que Tanor donc, il portera la bannière de Bennoo. En effet, nous n’avons jamais dit que ce candidat devrait faire l’unanimité. On voulait juste qu’il ait la majorité et c’est ce qui s’est passé“, explique un plénipotentiaire de Bennoo qui annonce que Niasse et son équipe vont commencer dès aujourd’hui leur campagne.
Quant au Parti socialiste, il n’est pas pour autant surpris de la tournure des événements.

Nous savions que les choses se passeraient ainsi. Au fait, Niasse avait déjà miné le terrain. Nous savions d’avance que beaucoup de leaders roulaient pour lui et qu’en cas de vote, il serait désigné“, confie un membre du Bureau politique du PS. Non sans annoncer que “les choses étant maintenant ce qu’elles sont, on se mettra au travail dès demain pour trouver des alliés et mettre sur pied notre coalition“.

Le nom de cette coalition? “Nous sommes tous de Bennoo. Nous sommes toujours dans la coalition“, ajoute ce camarade d’Ousmane Tanor Dieng qui est. à son tour, accusé par un militant d’etre “aujourd’hui, le seul responsable de ce qui est arrivé et il devra l’assumer. On ne peut pas travailler pendant des années à construire un consensus qui a donné ses fruits en 2009 et qu’à l’arrivée on jette tout à l’eau. Le peuple des Assises nationales s’attendait à autre chose que ce déchirement qui, à n’en pas douter, pourrait nous coûter cher“.

Il reviendra maintenant à Niasse de continuer certainement à se battre pour rallier à sa cause les 14 partis- vraisemblablement favorables à Ousmane Tanor Dieng qui se sont abstenus de voter pour lui.

Ainsi prend fin donc le long épisode du processus de désignation du candidat de l’unité et du rassemblement de Bennoo.Là où il était prévu un seul et unique candidat au lendemain des élections locales, on se retrouve aujourd’hui avec pas moins de 4 présidentiables. Moustapha Niasse, Ousmane Tanor Dieng, Cheikh Bamba Dièye, Macky Sall et Talla Sylla.

AFRIQUE: Le nigérian Lamido Sanusi personnalité africaine de l’année

CINA… VICINA: Addio bacchetta di legno usa e getta! Smettete di bacchetta…re la Cina!