in

SÉNÉGAL: Lieux saints de l’Islam – Le gouvernement veut organiser un pélerinage à moindre coût

Comptant sur… aucun mec mécontent à La Mecque!

A moins de 5 mois du premier vol pour La Mecque, prévu en début octobre, un Conseil interministériel a été organisé, à la Primature, par le gouvernement, qui veut organiser un pèlerinage de qualité et à moindre coût. 10.500 pèlerins sont prévus pour l’édition 2012.


Le gouvernement du Sénégal envisage d’opérer une rupture dans l’organisation du pèlerinage à La Mecque, notamment sur le plan de l’encadrement médical et administratif. C’est dans ce cadre qu’un Conseil interministériel présidé par le Premier ministre Abdoul Mbaye a été tenu à la Primature, en présence des ministres et acteurs impliqués dans son organisation.

«Nous nous sommes entendus pour un encadrement médical de 1ère qualité, choisie par le ministère de la Santé et de la prévention, un encadrement administratif qui ne sera pas celui de prestige ou de sponsoring, comme cela a été le cas pendant longtemps», a indiqué le ministre qui révèle que cette année, 10.500 pèlerins sont prévus. Par conséquent, le nombre de missionnaires sera réduit au strict minimum entre 145 et 150», a déclaré, à l’issue des travaux, le ministre des Affaires étrangères et des Sénégalais de l’extérieur, Me Alioune Badara Cissé, assurant l’engagement du gouvernement pour l’organisation d’un voyage de qualité et à moindre coût..

Selon lui, le tiers de cette cohorte sera constituée de personnel de la santé, et le reste d’encadreurs choisis par le commissariat général au pèlerinage. Me Alioune Badara Cissé a ajouté que l’Etat est en train d’étudier la structuration des prix, et qu’une consultation avec des compagnies aériennes est menée pour avoir le meilleur prix.

Interpellé sur les voyagistes privés, il a rappelé que ces derniers font partie intégrante du pèlerinage à La Mecque «quand on sait qu’ils convoient les 60% de l’effectif. Cependant il va falloir les astreindre à davantage de rigueur, au regard de certaines fantaisies notées dans leur organisation».

A son avis, les nouveaux voyagistes privés doivent présenter une caution de garantie de bonne exécution de 20 millions CFA pour un quota de 100 pèlerins, au lieu des 10 millions CFA des anciens voyagistes.

«Le ministère de la Culture et du Tourisme sera impliqué dans le choix des voyagistes privés, de même que des associations des corps professionnels qui ont de l’expérience et qui s’activent dans le convoi des pèlerins», a-t-il expliqué.

Pour leur part, le commissaire général au pèlerinage à La Mecque, El Hadji Mansour Diop, et le président de l’Union Nationale pour le Pèlerinage et de l’Oumra, Ousseynou Dia, se sont réjouis de la tenue de ce Conseil interministériel, saluant cette initiative.

Cette année, le gouvernement entend relever le défi de l’organisation du pèlerinage. A cet effet, aucun manquement ne sera toléré. Ainsi, différentes commissions seront mises sur pied pour matérialiser cette volonté du gouvernement.

 

SÉNÉGAL: “La Pirogue” : un cauchemardesque rêve d’Europe

FOOTBALL: Le sénégalais Papiss Cissé “Soulier d’or” africain 2012!